Affaire Neyret : Gilles Bénichou remis en liberté

EXCLUSIF - Gilles Bénichou a quitté la maison d'arrêt de Dijon où il est détenu depuis huit mois en raison de sa mise en examen dans le cadre de l'affaire Neyret. Stéphane Alzraa, lui aussi mis en examen dans ce dossier, aurait dû être libéré en même temps que Gilles Bénichou mais reste incarcéré en raison d'un mandat de dépôt pris à son encontre dans le cadre du dossier d'escroquerie à la taxe carbone instruit par un magistrat lyonnais.

Après huit mois de détention, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a décidé, ce vendredi, de remettre Gilles Bénichou en liberté. Mis en examen par les juges Gachon et Robert dans la tentaculaire affaire Neyret, Gilles Bénichou est soupçonné de trafic d'influence et de corruption sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Incarcéré à la maison d'arrêt de Dijon, Gilles Bénichou devrait donc recouvrer la liberté 17 jours après que Michel Neyret ait été libéré de la prison de la Santé. M. Bénichou devrait subir un contrôle judiciaire strict dont les modalités ne sont pas connues à ce jour nous indique son avocat, Me Philippe Dehapiot qui a plaidé la remise en liberté de son client mardi 5 juin.

Les libérations de Neyret et de Bénichou indiquent que la détention provisoire ne se justifie plus dans une instruction qui se poursuit. Plusieurs policiers lyonnais étaient en effet entendus cette semaine à Lyon par les enquêteurs de l'IGS.

Par ailleurs, la chambre de l'instruction a également décidé la libération de Stéphane Alzraa qui aurait pu être libéré mais il reste incarcéré en raison d'un mandat de dépôt pris dans un dossier d'escroquerie à la taxe carbone qui est à l'instruction à Lyon et qui porte sur 50 millions d'euros de fraude à la TVA. Dans l'affaire Neyret, Stéphane Alzraa est mis en examen pour blanchiment, association de malfaiteurs, corruption et escroquerie.

Mis à jour à 17h.

à lire également
Le procès pour corruption de l'ancien numéro 2 de la PJ lyonnaise est terminé. Mais son "amigo", Gilles Benichou, extradé depuis le Maroc, pourrait faire appel de sa condamnation par contumace, ouvrant la voie à une nouvelle exposition de l'affaire devant les tribunaux.   
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut