Quand l’Hyperloop ringardise le projet d’autoroute A45

Les étudiants et chercheurs de l’École des mines, à Saint-Étienne, ont calculé que le train actuellement testé aux États-Unis permettrait de relier Lyon à Saint-Étienne en seulement huit minutes.

Le train du futur devrait pouvoir parcourir les 700 km qui séparent Los Angeles et San Francisco en à peine 30 minutes. S'il était installé en France, 10 000 passagers quotidiens pourraient faire le trajet Lyon/Saint-Etienne en à peine 8 minutes, tout en réduisant sensiblement l'impact écologique, puisque l'Hyperloop fonctionne principalement grâce à l'énergie électrique captée par des panneaux solaires. De quoi ringardiser le projet d'autoroute A45 du président du conseil régional, Laurent Wauquiez.

Les étudiants de l'École des mines sont allés jusqu'à calculer le prix d'une telle installation sans l'aide des collectivités locales : 700 millions d'euros. La SNCF ou l'entreprise qui serait à la tête de la ligne devrait donc fixer un prix autour de 15 euros par trajet. Pour le moment, un tel projet n'est pas encore au programme, même si la SNCF s'est rapidement positionnée en investissant dans la start-up californienne Hyperloop One, du milliardaire Elon Musk.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut