Ouragan Irma : Collomb détaille l’envoi de moyens via la Guadeloupe

De la nourriture, de l’eau et des tentes sont envoyés sur les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy après le passage dévastateur de l’ouragan Irma, a précisé le ministre de l’Intérieur sur France Info ce jeudi matin.

Une cellule de crise est en place depuis hier soir place Beauvau pour gérer la situation des îles françaises frappées de plein fouet par l'ouragan Irma. Pour l'heure, le bilan est de "huit morts et vingt-trois blessés", a déclaré Gérard Collomb sur France Info. Un bilan à même de s'alourdir, a-t-il précisé, notamment parce que la reconnaissance par les secours a commencé ce matin. Des premiers envois d'eau et de rations de combat avaient été effectués avant le passage de l'ouragan, qui aurait détruit la plupart des bâtiments des deux îles. "L'ensemble des équipements publics a été détruit, l'électricité et l'eau n'arrivaient plus", a annoncé le ministre de l'Intérieur. Des secouristes sont envoyés en renfort et apporteront du matériel, de l'eau et des vivres notamment via la Guadeloupe, qui sera prise comme "base arrière" pour mener les opérations. Le ministre a également confirmé que des pillages avaient eu lieu après le passage d'Irma et qu'un peloton de gendarmerie avait été envoyé de Guadeloupe pour aider au rétablissement de l'ordre.

à lire également
Le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des Sciences n'en finit pas de revenir dans les campagnes électorales de la métropole de Lyon. Si Gérard Collomb est l'un des derniers à soutenir le projet dans son tracé vieux de plus de 30 ans, la communication de ses équipes entretient un étrange double discours sur la question de la pollution liée à l'infrastructure.
Faire défiler vers le haut