Denis Broliquier (UDI)
© Tim Douet

Euro 2016 : “Il y a un contrat qui protège les intérêts de l’UEFA”

Deux jours après l’exercice de sécurité dans la fanzone de Bellecour et à 24 heures du premier match de l’Euro 2016 (France-Roumanie), le maire du 2e arrondissement est l’invité de L’Autre Direct pour nous parler de la fanzone.

"Il y a un engagement de la France et des collectivités locales vis-à-vis de l'UEFA", a déclaré Denis Broliquier. "Pour l'UEFA, les fanzones sont avant tout des espaces commerciaux. Il y a des enjeux d'argent extraordinaires. On aurait très bien pu disséminer l’ensemble des supporters dans les cafés et bars lyonnais. Ce qui aurait fait plus de retombées financières vers les habitants de Lyon. Or, là, on concentre tout le monde sur la place Bellecour pour le plus grand bénéfice de l'UEFA."

Le maire du 2e arrondissement a aussi indiqué qu'il y avait "un contrat avec des retombées financières pour l'UEFA qui protège les intérêts de l'organisateur. Un contrat auquel on n'a pas accès et que la ville de Lyon a signé pour accueillir la compétition aux conditions de l'UEFA". Un contrat qui obligerait la ville à maintenir la fanzone.

“C’est facile pour Gérard Collomb du haut de son perchoir du conseil municipal de me dire que je joue sur les peurs, ce n’est pas lui que les gens viennent voir”

Alors que Gérard Collomb l'a critiqué en disant qu'il "jou[ait] sur les peurs" en s’opposant à la fanzone, Denis Broliquier a tenu à répondre au sénateur-maire de Lyon : "C'est facile pour Gérard Collomb, du haut de son perchoir du conseil municipal, de me dire que je joue sur les peurs. Ce n'est pas lui que les gens viennent voir. Ils viennent voir les maires d'arrondissement. Chaque jour, j'ai dix personnes qui viennent me parler de leurs inquiétudes à propos de la fanzone."

Pour faire face aux inquiétudes, le maire du 2e arrondissement propose de mettre en place une ligne dédiée à l'Euro 2016 : "Aujourd'hui, les Lyonnais se posent des questions et il faut leur répondre. Ce que la mairie ne fait pas ! J'aurais souhaité que l'on mette en place une hotline."

“Il y a des riverains qui ont trouvé le niveau sonore insupportable”

L'une de ces questions porte notamment sur les nuisances sonores que va engendrer la fanzone. Des nuisances que craint aussi Denis Broliquier : "Il y a eu des essais de sonorisation dimanche après-midi, lundi en fin de matinée et lundi après-midi. Ça a été la première source de questionnement et d’interrogation de la part des riverains. Ceux proches de la place Bellecour, mais aussi des riverains du 5e arrondissement, ainsi que ceux qui habitent à 400 ou 500 mètres de la place et qui ont trouvé le niveau sonore insupportable. Il y a une loi et j'espère qu'elle s'appliquera. UEFA ou pas. Euro 2016 ou pas. En tout cas, moi j'y veillerai", a-t-il conclu.

2 commentaires
  1. Fleety - 10 juin 2016

    Moralité, l'UEFA est au dessus de tout.

  2. AZERTYUIOP1952 - 13 juin 2016

    Comme d'habitude: 10% de la population qui veut du foot, pourrit la vie de 90% de la population qui en a marre de l'affairisme et des nuisances tous azimuts de ce 'sport' pour débiles mentaux. !!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut