Diner à l’aveugle pour des élus lyonnais

Des étudiantes de l’école de management Idrac ont convié des élus de toute la région lyonnaise à participer à un repas à l’aveugle. Leur but, les sensibiliser aux problématiques des personnes non-voyantes et récolter des dons pour une association de chiens-guides d’aveugles.

Manger dans le noir le plus complet. Le concept fait des émules depuis plusieurs années, afin de découvrir le quotidien des personnes non-voyantes. Jeudi 21 mai, ce sont des élus de Lyon qui vont s’y essayer, sur l’invitation d’un groupe d’étudiantes de l’Idrac.

"En tant que voyant, il nous est difficile de se mettre à la place des personnes aveugles, explique Samantha Martin, l’une des trois étudiantes de l’école de management. Le personnel politique doit être sensibilisé car il est le plus à même de changer les choses, de rendre la ville plus accessible à tous". Les étudiantes ont donc envoyé plus de 150 invitations à des élus des arrondissements de Lyon, de la municipalité et des édiles de toute la région lyonnaise.

Financer une association de formation de chiens-guides

Pour l’instant, peu d’invités se sont manifestés. Denis Broliquier, maire UDI du 2e arrondissement, a annoncé sa participation, accompagné de membres de son conseil. Le public est lui aussi convié. La soirée permettra de dégager des fonds pour l’association "Chiens-guides d’aveugles de Lyon et du Centre Est", qui forme des chiens et les donne à des personnes atteintes de cécité.

L’évènement, intitulé "Black-Out", aura lieu à 19h30 le 21 mai au restaurant Le Petit Bugey, sur la Presqu’île. En raison de la capacité limitée de l’établissement, les personnes intéressées sont invitées à réserver leur place.

à lire également
Le traditionnel débat d’orientation budgétaire, figure imposée des conseils municipaux, a pris une tournure plus politique à trois mois des élections municipales. Gérard Collomb et ses différents opposants, sur sa droite comme sur sa gauche, se sont écharpés sur les raisons comme sur l’utilisation de finances jugées saines.
Faire défiler vers le haut