Kamel Kabtane
© Tim Douet

Burkini : Kabtane salue une décision "remarquable" du Conseil d’État

Le recteur de la grande mosquée de Lyon s'est félicité dans un communiqué de la décision de justice du Conseil d'État qui a censuré l'arrêté anti-burkini pris à Villeneuve-Loubet.

Après la décision du Conseil d'État qui a suspendu l'arrêté anti-burkini pris à Villeneuve-Loubet, Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, a salué "une décision de justice remarquable" qui a condamné les arrêtés municipaux "islamophobes, ségrégationnistes et racistes" qui ont "porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle."

"Le Conseil d'État a mis fin à des dérives sectaires d'hommes politiques courant derrière l'extrême droite, que ce soit au niveau local ou national", a écrit le recteur de la grande mosquée de Lyon.

Selon lui, cette décision a montré que "l'islam est une chance pour la France et la France est une chance pour l'islam, grâce aux citoyens qui la pratiquent dans la tolérance et le respect des principes de la République".

"L'islam a toute sa place dans la république et il a droit, aujourd'hui, au cadre juridique dans lequel s'exerce la liberté de conscience du musulman qui prie dans cette mosquée ou qu'il se baigne dans la mer".

à lire également
Le prédicateur Nader Abou Anas est attendu ce dimanche à Vénissieux, limite Lyon 8e, pour une conférence publique. Si ses positions radicales sur les femmes sont difficilement acceptables, "l'ordre public n'est pas (pour autant) troublé".
9 commentaires
  1. Jean Jaurès - 26 août 2016

    Le voile islamique est un symbole de l'asservissement de la femme, une atteinte à l'égalité, cœur de notre trinité républicaine. C'est une agression pour tous les citoyens attachés aux valeurs des Lumières et à l'émancipation de l'Homme. En l'état actuel du droit, la décision du Conseil d'état était prévisible. Il faut donc une loi pour interdire tous les signes d'appartenance religieuse dans l'espace public, c'est l'option la plus sage et la plus conforme aux valeurs qui ont fondé notre République. La religion, à la maison!

  2. LyobRebelle - 26 août 2016

    On est chez nous. On interdit ce qu'on veut quand on veut. Le Conseil d'Etat, tribune d'oligarques serviles et richissimes, on l'emmerde.

  3. Jean Jaurès - 26 août 2016

    'Nous allons devoir revenir à une laïcité de combat': Marcel Gauchet.

  4. Jean Jaurès - 26 août 2016

    Ce soir, Valls persiste: 'Dénoncer le burkini, c'est dénoncer un islamisme mortifère, rétrograde'. Va-y Manu! Sur les islamo-collabos et autres communauracistes, un seul mot d'ordre: Tapez, tapez, tapez! Vive la République laïque, démocratique et sociale!

  5. Robes Pierre - 27 août 2016

    il serait bon de donner les noms de ceux qui ont permis de faire échec à un comportement laïc même si je ne suis pas un partisan acharné anti burkini , c'est un feu de paille dont la fumée est censée masquée le peu de crédibilité de ce gouvernement. Marine vous remercie.

  6. Jean Jaurès - 27 août 2016

    La Gauche communauraciste pourrait réussir la 2ème grande ignominie de son histoire (après l'abolition de la République en juin 1940 par la chambre du Front Populaire), il faut qu'elle se ressaisisse après les abandons et trahisons de ces dernières décennies! Le combat laïque est celui de la Gauche avant tout! Il ne faut pas désespérer, après Valls, Badinter (les deux) et bien d'autres figures de Gauche, voici Mélenchon qui a déclaré hier soir: 'Bien sûr, le laïcard que je suis n'est pas opposé à une loi d'interdiction de tous les signes religieux dans l'espace public, mais de tous!'. Bienvenue au Club Jean-Luc!

  7. Jean Jaurès - 27 août 2016

    Pardon! 3ème ignominie de la Gauche française! Parce que la première fut celle de s'engager en 1914 dans une boucherie nationaliste abominable! A chaque fois, heureusement, des grandes consciences républicaines ont sauvé l'honneur de la République et de la France, et que l'on a parfois fait taire (Jean Jaurès, Jean Moulin...). En 1940, ce sont 10% seulement des parlementaires qui se sont opposés à Pétain et à la collaboration avec les Nazis, mais en 1944, tout a changé... Nous sommes dans ce moment de soumission et d'égarement. Il s'agit de faire le bon choix: Entre la laïcité et le communautarisme. Entre la République et l'obscurantisme. Entre la vie et la mort.

  8. Kasneh - 28 août 2016

    Les religieux ont toujours tendance à glorifier des mesures juridiques qui vont dans le sens traditionaliste, conservateur et rétrograde.

  9. kaoetic - 30 août 2016

    Le Conseil d'Etat depuis le rapport Machelon 2006 a décidé de se faire la peau de la loi de 1905 avec l'accord implicite de toute la classe politique française.Cette dernière n'assumant pas de porter atteinte au totem incarné par cette loi.Depuis nous en payons chaque fois les conséquences.Le CE donne sytémtiquement raison aux revendications communautaires religieuses.N'oublions pas le rapport de Thierry Tuot qui préconisait l'inclusion au détriment de l'intrégration!Favorisons les accommodements raisonnables pour faciliter l'adaptation des immégrés dans notre pays,foin de l'intégration ou de l'assimilation!Cette décision honteuse qui bafoue les droits de la femme en est l'illustration parfaite et ce n'est pas finiQuestion: dans quel autre pays trouve t on une justice administrative?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut