Résultat du bac 2012 © Tim Douet_004

Académie de Lyon : le taux de réussite atteint 89,5 % après rattrapages

C'est désormais officiel, les résultats des rattrapages du Bac sont tombés. Et les lycéens de l'académie de Lyon ont eu un peu plus de succès que leurs prédécesseurs de l'année 2015.

Le taux de réussite en 2016 progresse de 0,6 point en un an et passe de 88,9 % en 2015 à 89,5 % cette année toutes filières confondues. Il est plus élevé dans l'académie de Lyon qu'au niveau national ou il atteint 88,5 %.

Concernant le bac général, il y a 16 055 lauréats dans l'académie pour un taux de réussite de 91,5 % soit une légère diminution par rapport à 2015 (91,8 %). C'est en série S que le pourcentage d'admis est le plus fort (92,4 %) devant les ES (90,8 %) et les L (89,7 %).

Côté réussite, il est à noter qu'il y a 9 147 bachelières et 6 908 bacheliers. Des résultats qui s'expliquent “par un nombre de candidates plus important que le nombre de candidats (respectivement 9 916 et 7 631), mais aussi par un taux de réussite des filles supérieur à celui des garçons (92,2 % pour les filles et 90,5 % pour les garçons)”, explique l'académie.

En tout 62 % des bacheliers ont eu une mention. On compte 2 249 mentions "Très Bien", 3 197 mentions "Bien" et 4 609 mentions "Assez Bien".

Pour le bac technologique, le taux de réussite est de 89,7 % soit 6 135 lauréats. Une baisse par rapport à 2015 (90,3 %). Là aussi, le taux de réussite des filles (90,9 %) est meilleur que celui des garçons (88,5 %). Enfin concernant le baccalauréat professionnel le taux de réduite est de 85,1 % en nette augmentation par rapport à 2015 (81,9 %).

Tous baccalauréats confondus, c'est dans le département de l'Ain que les lycéens ont eu les meilleurs résultats avec un taux de réussite de 91,2 %, contre 90 % pour ceux de la Loire et 88,8 % pour ceux du Rhône.

à lire également
Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités
L’heure est à la stabilité après un mandat rendu chaotique par les changements de rythmes scolaires. Le travail à venir porte désormais sur le contenu des temps périscolaires. La campagne se menant sur les thématiques environnementales, une course à celui qui propose le plus de bio dans les cantines s’est ouverte.
Faire défiler vers le haut