500 euros d'aide du Grand Lyon : bon plan pour un vélo pliant ?

Les avantages du vélo, sans la question du stationnement sécurisé ? L'aide à l'achat de 500 euros de la métropole de Lyon pourrait bien profiter aux vélos pliants. Même les mythiques Brompton en deviennent plus accessibles. 

"Depuis l'annonce de la métropole de Lyon d'offrir 500 euros d'aide à l'achat, les gens viennent nous voir autant pour les VAE que les vélos pliants", confie un vendeur de l'agglomération. En effet, depuis le 4 mai, la métropole de Lyon offre jusqu'à 500 euros de subvention pour acheter certains types de vélo : cargo, familial, adapté, à assistance électrique ou pliant. 

Cette aide ne peut dépasser 50 % de la somme totale du vélo. En résumé : pour un deux roues à 500 euros, elle sera de 250 euros. Pour un modèle à 1000 euros ou plus, il sera possible d'obtenir le maximum : 500 euros. Par ailleurs, l'aide est cumulable avec d'autres subventions proposées par certaines communes de la métropole de Lyon. 

Il y a cependant une limite qui ne dépend pas de ce dispositif, mais davantage de la politique locale depuis une vingtaine d'années : l'absence cruelle de stationnement sécurisé pour les vélos. Lyon Parc Auto propose bien des espaces dans ses parkings, mais ils sont tous complets et les listes d'attentes particulièrement longues. Or, que ce soit pour un vélo cargo ou un VAE dont le montant dépasse souvent les 1 000 euros, voire plus, le stationnement sécurisé est un enjeu de taille. En attendant que cette situation soit un jour réglée, c'est là que le vélo pliant peut être un bon achat.

Le vélo pliant, bon plan ? 

À peine plus lourd qu'un pack de bouteilles d'eau, une dizaine de kilos, le vélo pliant peut se transporter comme une valise, dormir la nuit dans un appartement sans prendre trop de place et s'inviter dans un coin au bureau. Il est également un outil de multimodalité parfait, puisque son encombrement permet de l'amener avec soi dans le bus, le métro, le tramway, le train ou dans le coffre d'une voiture en autopartage.

Une fois déplié, il permet alors de faire les derniers kilomètres si besoin. Si des modèles à assistance électrique existent, ils perdent parfois la philosophie de l'encombrement minimum. Certains préféreront parfois opter pour un modèle sans moteur et se tourner vers les transports en commun s'il faut grimper à Fourvière ou Croix-Rousse. 

La prime de la métropole de Lyon étant valable pour les vélos pliants, un modèle à 1 000 euros reviendra alors à 500 euros, ticket d'entrées plus accessibles pour le grand public (et loin des 7 000 euros du coût annuel d'une voiture). Même associé à un abonnement TCL pour profiter de la multimodalité, l'addition reste difficile à battre, tout en étant rapidement rentabilisée.

Les Brompton plus accessibles

La référence en matière de modèle pliant reste la marque Brompton. Si en temps normal, le ticket d'entrée, 1 200 euros, peut freiner plus d'une personne, la subvention de la métropole de Lyon le fait baisser à 700 euros.  Quant à ceux qui veulent plus d'options comme des vitesses, la métropole de Lyon permet de rester autour de la barre des 1 000 euros. 

A contrario, si un vélo à assistance électrique permet parfois d'aller plus vite, plus loin, plus haut, un bon modèle reste autour de 1 500 / 2 000 euros avec la subvention de la métropole (tout en devant régler la question du stationnement sécurisé). 

Dès lors, le vélo pliant pourrait bien être l'un des grands gagnants de cette nouvelle prime (voir les détails pour l'obtenir). 

à lire également
Coronavirus à Lyon - police à la Guillotière
Si contrairement aux habitants de Vaulx-en-Velin ou de la Guillotière, ceux de la Presqu’île de Lyon ont pu profiter d'un grand calme durant le confinement, les nuisances sont de retour rue Édouard Herriot.
2 commentaires
  1. arkane - 14 mai 2020

    L’état nounou a l’œuvre avec nos impôts

    1. Abolition_de_la_monnaie - 14 mai 2020

      Au moins ça ne fera pas comme les "primes à la casse" des voitures, qui ont couté à tous des centaines de millions d'euros, pour voir les voitures partir... en Afrique histoire de polluer ce continent, et au passage, enrichir nos producteurs de voitures et ceux d'autres pays.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut