daniel boulud

New York : le Lyonnais Daniel Boulud perd sa 3e étoile

Le Lyonnais de New York (7 restaurants en ville et 1 000 employés) vient de perdre sa troisième étoile au guide Michelin, décrochée en 2010. Un coup de massue pour le chef de l’Upper East Side, qui envisage (toujours) d’ouvrir un petit bistrot à Lyon.

Le chef originaire de Saint-Pierre-de-Chandieu (ses parents y tenaient le Café Boulud) vient de voir sa troisième étoile s'éteindre dans son vaisseau-amiral de l'Upper East Side, Daniel. Le guide Michelin New York lui a en effet retiré la distinction suprême dans son édition 2015, qui sort aujourd'hui outre-Atlantique. "Daniel Boulud est un grand chef et il a un restaurant immensément populaire. Mais nous l'avons suivi de près et il n'a pas systématiquement produit de la cuisine d'un niveau trois étoiles. Nous attendons avec impatience qu'il la regagne bientôt", a expliqué Michael Ellis, le directeur international des guides Michelin au site Bloomberg.com

New York ne compte donc plus que 6 trois-étoiles.

Trois nouveaux restaurants décrochent en revanche les 2 étoiles : Aquavit de la chef d'origine scandinave Emma Bengtsson, Blanca du chef Carlo Mirarchi et Ichimura du Japonais Eiji Ichimura, à Brushstroke dans TriBeCa – éclatants témoins de la formidable diversité culinaire de New York.

Brooklyn attire les foodies

La Grosse Pomme compte également 17 établissements 1 étoile en plus : 7 à Manhattan, 7 à Brooklyn et 3 dans le Queens.

Au total, New York compte désormais 73 étoiles. Manhattan a les honneurs (notamment Midtown West et l'Upper West Side, devant TriBeCa), tandis que Brooklyn devient le quartier en vogue sur l'échiquier culinaire de la ville.

Etoiles *** ** *
Manhattan 5 (-1) 8 (+2) 46 (+7)
Brooklyn 1 1 8 (+7)
Queens 0 0 4 (+3)
TOTAL 6 9 58

Quant à Daniel Boulud, malgré la perte de sa troisième étoile pour Daniel, il envisage toujours d'ouvrir un restaurant à Lyon (lire ici).

à lire également
Jean-Luc Vianey et ses poissons © Claudine Sauvinet (montage LC)
L’une des trois dernières poissonneries sédentaires de Lyon est tenue par Jean-Luc Vianey, représentant de la deuxième génération. L’unique – et historique – poissonnier Meilleur Ouvrier de France de la ville vient d’ouvrir un comptoir au Grand Hôtel-Dieu.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut