Tribunal d'Instance de Lyon
Eliot LUCAS

Une médecin condamnée pour escroquerie à la sécurité sociale à Lyon

La praticienne de 61 ans a été condamnée à quatre ans de prison ferme pour avoir surfacturé plus de 800.000 euros à la sécurité sociale. Elle devra rembourser la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Rhône.

Pas de mandat de dépôt mais la saisie des comptes bancaires et d'un immeuble de l'escroc. Une médecin de 61 ans, qui exerçait à Vaulx-en-Velin, a été condamnée à quatre ans de prison ferme, pour escroquerie à la sécurité sociale, par le tribunal correctionnel de Lyon, ce jeudi. La praticienne n'a pas dormi derrière les barreaux, mais elle devra rembourser la CPAM du Rhône, partie civile dans ce procès, à qui elle a escroqué plus de 800.000 euros via des surfacturations indique l'AFP. La peine est assortie d'une interdiction définitive d'exercer.

Factures de jour comme de nuit

Cette médecin pensait certainement avoir trouvé la martingale parfaite en janvier 2011, lorsqu'elle commence à appliquer des tarifs de nuits, trois fois plus élevé, aux consultations effectuées en journée. Elle pouvait aussi facturer des actes pour tous les ayants droit d'une carte vitale. Un système très lucratif qui permet à la praticienne d'investir dans l'immobilier, à Lyon, mais aussi dans les Alpes et à Marrakech. Elle aurait d'ailleurs transféré 400.000 euros au Maroc selon une source policière citée par l'AFP.

Le jackpot continue de tomber pendant près de cinq ans, avant son placement en garde à vue en décembre 2015. Mise en examen pour escroquerie, la désormais ex-médecin avait été placée sous contrôle judiciaire en avril 2016, après cinq mois de détention provisoire.

à lire également
Palais de justice de Lyon
Les bâtonniers de la région Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent contre la réforme. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a présenté son projet de loi ce matin devant le Conseil des Ministres, sous la forme d’une ordonnance. Le projet a été exposé, mais pour l’instant, pas d’échos. Ce soir, les instances nationales ont rendez-vous avec la […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut