Isoloirs

UDMF : absent des élections départementales dans le Rhône

Le représentant de la section 69 de l’Union des démocrates musulmans de France vient d’annoncer qu’ils ne présenteront pas de candidats aux prochaines élections départementales dans la région lyonnaise. Il a également annoncé qu’il quittait le parti.

La section 69 de l’Union des démocrates musulmans de France n’a pas eu le temps d’exister. Contacté par Lyon Capitale ce matin, son responsable, qui a souhaité rester anonyme, nous a confié qu’il abandonnait la construction de la section 69 de l’UDMF : "Je ne suis pas en accord avec le programme que propose le parti. À mon sens, on construit un parti politique avec bien plus que quelques idées. Dans leur programme, les thèmes sont balayés beaucoup trop vite. Si l’UDMF veut exister, les gens doivent avoir une vraie visibilité de leurs idées, ce qui n’est pas le cas", nous a-t-il déclaré. Il a également dénoncé le manque d’organisation dans la préparation des prochaines élections départementales. La section, qui n’existait pas encore de manière officielle, n’existera donc pas pour ces élections départementales. Alors que ce lundi se clôturaient les inscriptions à la préfecture, l’UDMF n’aura aucun représentant dans le département.

Néanmoins, le fondateur de l’UDMF se projette déjà pour les élections régionales.

Présents pour les régionales ?

De son côté, Nagib Azergui, fondateur de l’UDMF, a tout de même assuré que les départementales constituaient un "tremplin" en vu des élections régionales. Malgré l’échec prématuré de ces élections, la section lyonnaise du parti continuera d’exister. "Nous n’allons pas abandonner le projet d’une section 69, nous avons une bonne accroche dans la région. Malgré ce qu’on a pu lire dans la presse, nous ne sommes pas une institution mais un petit parti, que nous sommes en train de structurer, ce qui demande du temps." Depuis la médiatisation du parti, Nagib Azergui confirme qu’ils ont pu rencontrer beaucoup de sympathisants dans la région lyonnaise et envisage de se présenter aux élections régionales. Même s’il avoue avoir conscience que rassembler une liste complète leur sera difficile.

Créée en 2012 par Nagib Azergui, l’UDMF (Union des démocrates musulmans de France) compte 900 adhérents et près de 8 000 sympathisants. Le parti ne compte pour l’instant qu’un seul élu, Hocine Hebbali, présent sur la liste UDI du maire de Bobigny.

Son programme à l’échelle nationale est décrit sur son site Internet.

1 commentaire
  1. Robes Pierre - 17 février 2015

    Nos dirigeants sont laxistes, la loi les autorise à juger inconstitutionnel donc interdire d'élection et d'élus un parti qui établit sa différence sur une valeur religieuse, aux citoyens de veiller à ce que des prêcheurs quelles que soient leur confession ne viennent pas troubler la vie républicaine. Notre société a due attendre plusieurs siècles pour enfin vivre sans adhérer à une hypothétique existence divine, ce n'est surement pas pour replonger dans les abimes d'une autre théorie moyenâgeuse colportée à grands renforts de violence.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut