Musée des cofluences © tim douet_0060
© Tim Douet

Musée des Confluences, ouvert à la 2e quinzaine de décembre

Musée des cofluences © tim douet_0060 ()

© Tim Douet

LES ÉVÉNEMENTS DE LYON EN 2014 – Ce sera le plus grand événement urbanistique de l'année : l'ouverture du musée des Confluences, lors de la deuxième quinzaine de décembre. C'est la conclusion d'une longue saga, au cours de laquelle le projet a financièrement dérapé (60 millions en 2000, 364 millions d’euros aujourd'hui), et où le premier maitre d'œuvre a jeté l'éponge.

Capture d’écran 2014-01-17 à 12.34.40 ()

Actuellement, les ouvriers s'affairent sur les abords de l'édifice : pose des gradins et des murs inclinés. L'installation des plaques en Inox sur le toit est toujours en cours. Le gros œuvre sera terminé à l'été. "Les aménagements scénographiques", démarreront dès le mois de mars.

Emménagements délicats

Le transfert des collections pourra débuter à la fin de l’été. Parmi les emménagements délicats, celui de la girafe de 2 mètres de haut, qui a été récemment "taxidermiée", la voiture Berliet C2 22 HP double phaéton ou l'accélérateur de particules Cockcroft & Walton venu de la Cité des sciences de la Villette.

Quant au fameux camarasaurus (14 m de long), il sera tout bonnement démonté et réassemblé dans son nouvel écrin.

à lire également
La nouvelle exposition temporaire du musée des Confluences s’intéresse au peuple kalash, qui habite les hautes montagnes entre le Pakistan et l’Afghanistan. Par sa scénographie, « Fêtes himalayennes, les derniers Kalash », nous permet d’aller à la rencontre d’une société et d’une culture en manque de reconnaissance.
1 commentaire
  1. parite - 30 janvier 2014

    Musée CONFLUENCE que c'est laid ! pour un investissement exorbitant (tous les élus de droit, du centre et de la gauche ont voté ce projet pharaonique) Que dire du coût de fonctionnement ??????? les contribuables lyonnais et de proximité vont être plumés ! Elus redescendez sur terre ! Arrêtez votre mégalomanie.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut