Lyon : quand la plasturgie se met à l'énergie solaire

C'est une première en France : une société du Rhône spécialisée dans la transformation de matière plastique, AD Majoris, va installer des panneaux solaires sur le toit de ses hangars pour qu'une partie de l’entreprise soit en autoconsommation.

L'équivalent de la consommation d'électricité d'une ville de 1 500 habitants sera produit dès l'été prochain par la société AD Majoris grâce à des panneaux solaires. Spécialisée dans la transformation de matière plastique, la société souhaite casser l'image polluante de son activité en misant sur l'autoconsommation d’électricité.

En lien avec EDF ERN Solaire, dont le siège est à Limonest, la société de Cublize, dans l'ouest du Rhône, va faire installer sur le toit des hangars 2 200 m² de panneaux photovoltaïques. L'investissement est estimé entre 400 et 450 000 euros pour la société de 36 salariés et au chiffre d'affaires d'environ 13 millions d'euros par an.

Les panneaux photovoltaïques, dont la mise en service est prévue à l'été 2018, pourront couvrir 10 % de la consommation en électricité de l'entreprise. Au terme de la manœuvre, la société devrait voir sa facture d'électricité réduite de 15 % grâce à ce système.

à lire également
Conférence CO2 Jean-Baptiste Fressoz
Pour redonner un caractère politique à la courbe exponentielle des émissions de carbone, l'historien des sciences et chercheur au CNRS, Jean-Baptiste Fressoz, animait une conférence au Musée des Confluences ce vendredi.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut