120315-poubelles_4

Déchets : la Métropole de Lyon peut-elle faire mieux ?

L'association Eisenia, qui travaille depuis 2013 sur la transmission de techniques de lombricompostage veut proposer un "Plan B" à la Métropole de Lyon pour le traitement des déchets.

Des vers de terre pour venir à bout des tonnes de déchets végétaux, des papiers et des cartons consommés dans la Métropole lyonnaise ? "Ce n'est pas plus idiot que de brûler tout ça à la périphérie de la ville, c'est possible et financièrement réaliste" répond Pierre Ulrich de l'association Eisenia. Le 17 novembre prochain, l'association compte bien secouer les esprits concernant le traitement des déchets. En donnant rendez-vous dans un restaurant de la Croix-Rousse, l'association détaillera pourquoi la Métropole de Lyon ne respecte pas la loi "Biodéchets" et devrait saisir le défenseur des droits pour les incinérations de déchets à outrance et la fixation abusive du taux de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Face aux pratiques actuelles dans le traitement des déchets, l'association souhaite détailler un "Plan B" en partenariat avec d'autres associations afin que la Métropole puisse collecter et retraiter, grâce au lombricompostage, les biodéchets des ménages, des marchés et des restaurants.

à lire également
L’actuelle conseillère municipale de Lyon, de la Métropole de Lyon dans les groupes LR et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Nora Berra, a été placée à la deuxième place de la liste UDI emmenée par Jean-Christophe Lagarde. Elle attaque son ancien parti Les Républicains et la politique d’Emmanuel Macron. Retour sur la présentation de son projet pour les élections européennes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut