Sortir du Nucléaire : “Les centrales sont vulnérables”


Par Raphaël Marchal
Publié le 30/10/2014  à 16:54
3 réactions

Depuis début octobre, des vols de drones ont été signalés au-dessus de sept centrales nucléaires françaises. Pour l’association “Sortir du nucléaire”, c’est le signe évident que les centrales sont vulnérables aux attaques aériennes.

nucléaire ()

D'après EDF, sept sites nucléaires français auraient été survolés par des drones ou assimilés en octobre, dont le site du Bugey (Ain). Pour l'association “Sortir du nucléaire”, qui siège sur les pentes de la Croix-Rousse, ces événements dévoilent des failles dans le protocole de sécurité d'EDF : "Les centrales sont vulnérables", concluent-ils.

“On aimerait que ce soit un canular”

Pour Sortir du Nucléaire, il est paradoxal qu'EDF assure que la sécurité des sites est garantie, alors même qu'ils (EDF) ont décidé de porter plainte et de mener l'enquête. Pour le mouvement antinucléaire, les piscines de combustible sont "bel et bien vulnérables à un crash", les sites se présentant sous la forme de "hangars non bunkerisés".

“Une seule alternative : sortir du nucléaire”

Charlotte Mijeon, porte-parole de l'association, résume en une phrase l'unique possibilité qui s'offre aux dirigeants afin de garantir la sécurité du territoire : "Nous sommes dans l'obligation de sortir du nucléaire." La militante rappelle que les sites sont aussi menacés par "le vieillissement des centrales, les conditions d'intervention de plus en plus difficiles lors des travaux de consolidation, et la multiplication de la sous-traitance à du personnel peu qualifié".

Il y a actuellement 19 centrales nucléaires en France. Greenpeace a démenti toute implication dans le survol des sites nucléaires français de ce mois d'octobre.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
3 commentaires

Les Verts s'inquiètent. la co-présidente « EELV » à l'Assemblée nationale, l'exprime fort bien. Que des militants de Greenpeace pénètrent dans la centrale nucléaire de Tricastin : Cette action montre qu'il y a des problèmes de sécurité dans nos centrales nucléaires. Le gouvernement socialiste aurait dû anticiper...
Et un sénateur « Vert » d'appuyer Cela montre qu'on rentre dans ces centrales extrêmement dangereuses un peu comme dans une passoire

Signaler un abus | le 30/10/2014  à 21:05 | Posté par  LYOCAL  

afin d'éviter les tentatives d'intrusion, il faut durcir les peines encourues par atteinte à la sureté de l'état. Pour les drones, les systèmes de destruction existent.
S'agissant de la dangerosité, les barrages, sont potentiellement plus dangereux, Vouglans, en terre impacterai Lyon sous 10mètres d'eau, Roselend, idem Malpasset, etc,je suggère on ferme les centrales, ouvre les barrages, on reconstruit des centrales au charbon qui viendra d'Australie.!!!!!!

Signaler un abus | le 31/10/2014  à 09:01 | Posté par  Robes Pierre  

@LYOCAL--La relation PS/sécurité des centrales une annerie évidente, si on ne peut mettre en doute leur incompétence pour gérer le pays la sécurité des centrales relève de l'exploitant qui se doit d'assurer ladite sécurité,à commencer par entretien, formation des exploitants , surveillance, à ne surtout pas confier au privé, nos gendarmes sont compétents à condition qu'ils soient suffisamment nombreux, équipés, je suggère récupérer ceux affectés propriétés privées, ancien président,ministre.

Signaler un abus | le 31/10/2014  à 09:12 | Posté par  Robes Pierre  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.