Musée des Confluences : les regrets du vice-président


Par Denis de Montgolfier
Publié le 16/12/2014  à 10:47
9 réactions

Carte blanche – À quelques jours de l’ouverture du musée des Confluences, Lyon Capitale a demandé au réalisateur Denis de Montgolfier un petit reportage sur la construction du musée.

Pour le réaliser, Denis de Montgolfier est allé à la rencontre de Jean-Luc Da Passano, pointé par Lyon Capitale comme étant l'un des “pieds nickelés” (lire “Les 10 scandales du musée des Confluences”, dans Lyon Capitale n°736), responsables de la dérive budgétaire d'un projet dont le coût a été multiplié par 5 en 14 ans.

Vice-président du conseil général, ce centriste est surtout le président de la SERL, organisme chargé de superviser le chantier pour le compte du département. M. Da Passano explique pourtant qu'il a toujours été opposé au projet sous cette forme… C'est finalement un bon disciple de Michel Mercier, président du conseil général, principal décideur de ce projet, mais qui n'en assume ni l'emplacement ni l'architecture… La dérive budgétaire aurait donc eu lieu à l'insu de son plein gré !

Une drôle de fable qui vous est contée dans une autre vidéo, de Paul Terra et Tim Douet : “Comprendre le scandale du musée des Confluences en 3 minutes” 

 

  • Actuellement 2.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 2.6/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
9 commentaires

Ce musée n'a pas fini de faire parler de lui ! ce n'est que le début du chemin de croix des contribuables du grand Lyon.

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 11:02 | Posté par  SophieV  

On va arrêter avec ce musée et de gloser sur de l'argent qui a déjà été dépensé. Ca ne changera rien à la fin de notre mois. On pourrait davantage pester sur la politique du gouvernement et le non versement de subventions qui vont, elles, gréver le quotidien des lyonnais parce des projets sautes, et que les entreprises locales ne seront donc pas sollicitées, suppression d'emploi à la clé... ce musée va largement être rémboursé en retombées, en imange, en tourisme... alors, satisfaisons nous...

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 11:31 | Posté par  Tx  

.. qu'un projet aussi démesuré, aussi iconique est pu voir le jour. Si vous voulez du scandale, penchez vous sur le MUCEM, son rapport coût/projet (ça reste une jolie mais toute petite et simple boite), la pauvreté de son contenu, ou allez voir la Villa Méditerranée, 80M d'€ pour 50m de vide en porte à faux !

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 11:33 | Posté par  Tx  

.. qu'un projet aussi démesuré, aussi iconique est pu voir le jour. Si vous voulez du scandale, penchez vous sur le MUCEM, son rapport coût/projet (ça reste une jolie mais toute petite et simple boite), la pauvreté de son contenu, ou allez voir la Villa Méditerranée, 80M d'€ pour 50m de vide en porte à faux !

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 11:33 | Posté par  Tx  

Comment peut on être aussi poujadiste et contre-productif. Allez y, tirez vous une balle dans le pieds parce que votre soullier ne vous plait pas !
#encolère

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 11:36 | Posté par  Tx  

@ Tx :
.
Lorsque vous dites :"On va arrêter ../.. de gloser sur de l'argent qui a déjà été dépensé"
je suppose que vous vous rendez compte qu'ayant fait appel à des emprunts, l'argent dépensé n'est pas finit d'être dépensé même si les travaux, eux, sont finis ?!
(en gros, tant que tout n'est pas remboursé, l'affaire n'est pas finie / comme pour le 2ème stade géant de Lyon à Décines (caution du département) et ses aménagements)

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 15:10 | Posté par  Abolition_de_la_monnaie  

Je ne vois pas bien le rapport entre le MUCEM et le musée des confluences, d'autre part ce n'est pas parce son voisin fait n'importe quoi que l'on est obligé de faire la même chose ! l'argument est plutôt pauvre.

Ce projet est un vrai scandale et les promoteurs de cette gabegie devraient être jugés pour avoir ainsi dilapidé l'argent public, la vidéo est très édifiante d'ailleurs, certains ouvrent déjà leur parapluie !

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 23:18 | Posté par  SophieV  

On peut aussi gloser sur les frais de fonctionnement à venir "... les 15 M€ à minima de fonctionnement annuel que la Métropole devra assumer" pour un musée qui a une forte probabilité d'être vide de visiteurs dès l'effet de curiosité passé.

Signaler un abus | le 16/12/2014  à 23:22 | Posté par  SophieV  

"pour un musée qui a une forte probabilité d'être vide de visiteurs dès l'effet de curiosité passé."

... lol

#mauvaisefoi
#idiotsutiles
#pasplusaveuglequeceluiquineveutpasvoir

Signaler un abus | le 17/12/2014  à 10:31 | Posté par  Tx  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.