Bouches d'incendie : piscines sauvages en banlieue lyonnaise


Par Manon Dognin, Florent Deligia
Publié le 08/07/2015  à 14:20
Réagissez

Ouvrir les bouches incendie pour se rafraîchir : une idée qui semble traverser l'esprit de plus en plus de jeunes ces derniers jours. À Bron, Villeurbanne ou Vénissieux, ces dégradations se multiplient et commencent à alerter les élus locaux.

Borne incendie en action
CC BY 2.0 Frédéric Bisson
Une bouche d'incendie réservée aux pompiers

Pour faire face à la canicule dans l'agglomération, plusieurs jeunes de la banlieue lyonnaise se sont amusés à transformer les bornes incendie en véritable geyser. Des litres d'eau potable sont ainsi déversés dans les rues entraînant un immense gaspillage. Cette pratique, si elle s'éternise, pourrait entraîner des coupures d'eau et fragiliser les possibilités d'intervention des pompiers d'après France 3 Rhône-Alpes. Pour l'ouverture d'une bouche d'incendie réservée aux soldats du feu, la loi prévoit des sanctions pouvant aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

À Bron, l'opposition monte au créneau

Bron fait partie des communes particulièrement touchées par ces baignades de rue improvisées. Les Républicains se sont indignés contre le manque de réaction de la maire PS de Bron Annie Guillemot. Dans un tweet virulent, le conseiller Marc Dubief appelle à la mobilisation des élus de droite « pour rétablir l'état de droit » au sein de la ville. Son homologue Yann Compan, quant à lui, réclame par voie de communiqué un arrêté assorti d'une amende de 9000 euros soit le prix de 2000 m³ d'eau pour l'ouverture d'une borne incendie. Les pompiers du Rhône ont recensé une quinzaine d'incidents de ce type depuis la semaine dernière. Le phénomène devrait cependant s'essouffler avec la fin des températures caniculaires sur la Métropole annoncée pour cette fin de semaine.

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.