Test : Kobo Glo HD, la meilleure liseuse d'ebooks du moment ?

Vendue par la Fnac, la liseuse d'ebooks Kobo Glo HD tente de couper l'herbe sous le pied d'Amazon et sa Kindle Voyage. S'agit-il du meilleur eReader du moment ? Verdict.

Le monde des liseuses d'ebooks a parcouru un chemin impressionnant depuis la Bookman de Sony, commercialisée en 1992. À l'instar des téléphones portables, les écrans des eReaders ont cédé à la mode de la HD, voire plus, pour offrir un rendu des textes toujours plus proche du papier, avec un affichage sans reflet et des produits qui peuvent être utilisés en plein soleil. En 2014, Amazon a lancé aux États-Unis la Kindle Voyage, doté d'un écran E-ink Carta avec un bel écran de 300 pixels par pouces, le tout vendu à 199 dollars. Le géant américain ne commercialise pas encore sa liseuse en France. Qu'importe, pour ne pas se laisser distancer, Kobo a choisi de lancer sa Glo HD, équipée du même écran et surtout vendue 30 % moins cher, soit 129 euros dans les Fnac. Cette liseuse dispose de sérieux arguments pour devenir le meilleur eReader du moment.

Un design classique et solide, mais loin d'être haut de gamme

La Kobo Glo HD ne gagnera pas un concours de design et son aspect reste des plus classiques. Le dos façon gomme marquera vite les rayures, notamment celles des ongles et il faudra protéger sa liseuse dans une housse dédiée pour éviter que la face arrière perde de sa superbe. Tout n'est que plastique et l'ensemble ne respire pas le haut de gamme. Néanmoins, pas de surprise, aucun craquement ne s'est fait entendre lors de nos tests. La Kobo Glo HD semble solide et surtout reste légère avec un poids de 180 grammes (280 grammes avec la housse officielle, vendue 29 euros par la Fnac). De même, les dimensions restent contenues : 157 mm de haut, 115 mm de large, pour une épaisseur de 9,2 mm. En pratique, il est possible de la ranger dans une grande poche de veste, voire d'un jean (enfin, pas un modèle slim). Kobo a choisi de ne pas réitérer l'écran bord à bord de son Aura et propose une liseuse où la surface d'affichage est encastré. Elle est entourée d'une très fine bande de plastique brillant qui peut renvoyer quelques reflets. Rien de très pénalisant cependant, le reste de la face avant est fait de plastique mate.

Des disparitions

Lorsqu'on la compare à la Kobo Glo première du nom, on regrettera légèrement la disparition du bouton pour couper / rétablir la luminosité, même si en pratique son absence se fait vite oublier. Par ailleurs, la Kobo Glo HD ne dispose pas de port Micro SD pour agrandir les 4 Go d'espace de base. 3 Go sont disponibles à la base, ce qui reste suffisant lorsque l'on se contente d'ebooks et que l'on ne souhaite pas conserver toute sa collection de mangas dans sa poche. Pour information, il y a quand même un lecteur de micro carte SD dans la liseuse. Il est simplement non accessible et permet d’accueillir la carte SD dédiée au stockage. Certains bricoleurs tentent déjà de la remplacer par un modèle plus grand et imaginent déjà une Kobo Glo HD avec 8, 16, voire 32 Go d'espace de stockage. Nous suivons attentivement ces expérimentations et ne manquerons pas de réaliser un article si elles sont une réussite. Dans tous les cas, une ouverture de la liseuse entraîne la fin de la garantie.

L'écran qui fait la différence

À l'allumage, la Kobo Glo HD donne une petite claque à tous ceux qui sont habitués aux liseuses. L'écran de six pouces, 1 440 x 1 072 pixels, est magnifique et donne l'impression d'avoir fait un pas de plus vers un rendu proche du papier. À côté d'une Kindle Voyage, il semble très légèrement moins lumineux, mais cela est à la marge et pour être honnête, il faudra avoir le nez collé dessus. La technologie d'affichage des caractères reste la même dans les deux cas. Les lettres ne bavent pas et c'est un vrai plaisir de lire avec la Kobo Glo HD. Éclairage poussé au maximum, face à une Glo classique, le fond est moins blanc, mais agresse aussi moins les yeux. La luminosité est également plus uniforme. Aucune ombre ne vient gâcher le tableau. À l'usage, la Glo HD est bien plus agréable à utiliser au quotidien et il est difficile de revenir vers un modèle à l'écran moins défini. De son côté, le processeur n'est jamais pris au dépourvu et la navigation tactile est toujours fluide (sauf avec des gros PDF). Côté autonomie, il sera possible de tenir deux semaines sans recharger pour les plus gros lecteurs, voire trois semaines à un mois pour les autres.

Ces petits plus agréables

Kobo a su se démarquer d'Amazon avec une quantité de petits plus qui peuvent faire la différence. Les 11 polices de caractères dans 48 tailles permettront à chacun de trouver le rendu visuel qui leur convient. La liseuse est aussi compatible avec l'application Pocket pour lire des articles ou pages Internet sauvegardés depuis un PC, Mac, smartphone ou tablette. Kobo continue sa tentative de rendre la lecture plus ludique avec des trophées à débloquer et des statistiques à consulter. Enfin, la Glo HD est compatible avec de nombreux formats dont l'universel ePub qui permet d'acheter ses livres ailleurs qu'à la Fnac ou la boutique Kobo (mais pas chez Amazon, voir ci-dessous). Sont également compatibles : les PDF, TEXT, HTML, RTF, JPEG, GIF, PNG, TiFF. Les amateurs de BD et Manga pourront lire des ouvrages au format CBZ et CBR (sans trop exagérer pour ne pas remplir les 3 Go d'espace de stockage disponible). Enfin, pour convaincre les indécis qui auraient peur de se lancer dans le monde des liseuses, Kobo a mis en place un système d'aide par téléphone. Une bonne idée que nous n'avons pas pu tester, le service sera lancé le 1er juin.

Question d’écosystème

Avec les liseuses, la question de l'écosystème est toujours aussi importante, surtout quand certains acteurs choisissent des solutions fermées. Comme nous le signalions auparavant, La Kobo Glo HD est compatible avec le format ePub que l'on retrouve sur la grande majorité des plateformes de vente d'ebooks (Decitre, Fnac, Kobo, Leclerc...). Ainsi, les livres achetés sur ces boutiques en ligne pourront être lus sur d'autres liseuses compatibles ePub et il sera possible de ne pas s'enfermer dans un seul écosystème. Parallèlement, il est difficile de conseiller la Kobo Glo HD a quelqu'un qui possède déjà un Kindle et une importante collection de livres chez Amazon. Pour pouvoir les lire sur la Glo HD, il faudra enlever les DRM, fichiers de protection empêchant la copie sur un support non autorisé et donc s'aventurer sur un terrain illégal. En théorie, et pour résumer ce point important : les livres achetés chez Amazon ne peuvent être lu que sur Kindle ou via l'application du même nom. Les ePubs protégés achetés en ligne sur d'autres sites ne sont compatibles qu'avec les autres types de liseuses comme la Glo HD, celles vendues par Decitre ou Carrefour par exemple. En pratique, il est toujours possible de bricoler dans les deux sens, mais cela est à vos risques et périls.

Verdict

Faute de véritable concurrence sur son secteur avec l'absence de la Kindle Voyage, la Kobo Glo HD se hisse sans mal au rang de meilleure liseuse du moment. Grâce à un excellent rapport qualité-prix et surtout un écran sans défaut, la Glo HD est un vrai plaisir à utiliser. Sceptique à l'origine sur l'intérêt d'avoir 300 pixels par pouce pour une liseuse, nous voilà conquis et tout retour en arrière semble impossible. La différence entre l'impression papier et le rendu sur liseuse se fait de plus en plus ténue. Certains pourraient même trouver qu'il est plus agréable de lire sur une Kobo Glo HD que sur un livre classique. Ce genre de produit a le mérite de soulever le débat.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut