Edge of Tomorrow mérite une seconde chance en Blu-Ray et VOD

Edge of Tomorrow sort en Blu-Ray, DVD et VOD, mercredi 22 octobre. Au-delà d'une qualité d'image haute définition à se damner, le film avec Tom Cruise mérite clairement une seconde chance.

Le long métrage Edge of Tomorrow a discrètement changé de nom pour tenter de se relancer sur le marché du Blu-Ray, DVD et VOD. Désormais appelé, Live Die Repeat : Edge of Tomorrow, le film qui n'a obtenu que 369 millions de dollars au box-office mérite aujourd'hui qu'on lui accorde une deuxième chance. Cela tombe bien, l'édition Blu-Ray qui doit sortir mercredi 22 octobre est déjà en vente dans certaines boutiques. Selon nos premiers tests, elle bénéficie d'une image haute définition qui marque durablement la rétine ainsi que de pistes audio qui devraient vite énerver les voisins. Les qualités techniques sont en fait, celles artistiques en sont un autre : Edge of Tomorrow s'est surtout imposé comme la meilleure adaptation du concept de jeu vidéo au cinéma.

Synopsis : Dans un futur proche, le monde tente de survivre à une invasion extraterrestre. Après une première victoire à Verdun, l'humanité se prépare à livrer le combat de la dernière chance sur les côtes de Normandie. Le commandant William Cage a réussi à échapper à la guerre, se cachant derrière son poste de communicant. Malgré lui, il va être envoyé au front et mourir quelques secondes seulement après le débarquement. À sa grande surprise, il se réveille quelques heures plus tôt et comprend qu'il va revivre la même journée indéfiniment.

Avec seulement 149 millions de dollars au box-office mondial, Edge of Tomorrow risque d'être un échec commercial. Poutant, les retours des professionnels et du public sont plus que dithyrambiques, avec un score de 89 % de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes (92 %, si l'on considère uniquement les critiques venant du public, avec une note moyenne de 4,2 sur 5). Comme en témoignent les bons retours et l'excellent bouche-à-oreille, Edge of Tomorrow est l'un des meilleurs films de l'année. Le long-métrage pourrait rapidement devenir culte et devrait faire regretter à plus d'un spectateur de ne pas l'avoir découvert au cinéma. Pourquoi tant de certitude ? Edge of Tomorrow commence comme une comédie pour devenir au final la meilleure adaptation du concept de jeu vidéo sur grand écran.

Des apparences trompeuses

Il est clair qu'Edge of Tomorrow a été mal vendu dans les différentes campagnes de promotion et de publicité. Contrairement aux apparences, et à ce que laissaient croire les vidéos, il ne s'agit pas d'un film de science-fiction décérébré, glorifiant la guerre. Bien au contraire.

Edge of Tomorrow est en fait une comédie particulièrement drôle, qui progressivement bascule vers la tragédie grâce au talent du réalisateur Doug Liman et à son duo de comédiens, Tom Cruise et Emily Blunt. Les premières minutes d'un film qui s'annonçait sombre sont paradoxalement parfois plus drôles qu'Un jour sans fin avec Bill Murray qui partage le même concept de base (et qui reste un chef-d'oeuvre indémodable).

Le basculement en douceur

Doug Liman arrive à manipuler habilement son public pour l'amener en douceur là où il le souhaite. Progressivement, l'humour se fait moins fort, les sentiments explosent et le changement subtil de point de vue transforme Edge of Tomorrow en tragédie à la limite du malaise. Combien de journées le personnage de Tom Cruise aura-t-il vécues ? Combien de fois aura-t-il vu mourir celle qu'il aime ? Le spéculateur ne le saura jamais, mais parvient à ressentir les douleurs d'un homme coincé entre deux mondes. Il suffira d'une scène et de trois sucres pour transformer Edge of Tomorrow en blockbuster intelligent et généreux. Même si les propos sont éloignés, le long-métrage est à ranger juste à côté de Starship Troopers.

Un vrai jeu vidéo live

À l'origine, Edge of Tomorrow est un roman d'Hiroshi Sakurazaka, All You Need is Kill (paru en France aux éditions Kazé). Avec un héros capable de revivre la même journée chaque fois qu'il meurt, All You Need is Kill tire son inspiration du monde du jeu vidéo. Logiquement, Edge of Tomorrow fait de même avec sa logique de die and retry ("mourir et réessayer" en français). Tel un Super Mario cinématographique ou un Arthur du jeu Ghouls'n Ghosts, le personnage de Tom Cruise n'a pas d'autre choix que d'apprendre de ses erreurs et de retenir par cœur le parcours qu'il doit suivre pour éviter la mort. Il renvoie à la fois aux plus grands héros du jeu vidéo, mais aussi aux joueurs qui ne s'arrêtent pas après chaque échec, persistant pour aller toujours plus loin.

ATTENTION, ce qui suit dévoile la fin d’Edge of Tomorrow.
Si vous n’avez pas encore vu le film, nous vous conseillons d’y aller tant qu’il est encore en salles et de ne pas lire la conclusion de cet article.

Edge of Tomorrow sublime son statut d'adaptation du concept de jeu vidéo lorsque Tom Cruise perd le pouvoir de remonter le temps, dans le dernier chapitre du film. Plus de "continue" ou de "vie supplémentaire" pour aller combattre l'ultime "boss". Comme le joueur qui n'a plus le droit à l'erreur, la mort est définitive. La conclusion d'Edge of Tomorrow prend alors aux tripes tous ceux qui ont connu le jeu vidéo dans les années 1990. Cette période "hardcore", difficile, était à mille lieues de la simplification amorcée à partir des années 2000, dont le symbole encore en vigueur reste la barre de santé qui remonte seule. Aujourd'hui, la peur de perdre a disparu des jeux vidéo. À l'époque, il était possible d'échouer lamentablement quelques minutes avant la fin, mais toute victoire avait une saveur particulière. Edge of Tomorrow est parvenu à ressusciter au cinéma cette sensation souvent oubliée et s'impose sans problème comme la meilleure adaptation du concept de jeu vidéo sur grand écran. Dans dix ans, le film sera culte, peut-être même avant.

Edge of Tomorrow, de Doug Liman, avec Tom Cruise et Emily Blunt
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut