Michel Bastos

Mercato : Gourcuff, Bastos, Gomis... lequel va quitter l’OL cet hiver ?

Dans l’obligation de réduire sa masse salariale, Jean-Michel Aulas souhaiterait se séparer d’au moins un joueur dès cet hiver. Si Lisandro a été déclaré “intransférable”, Yoann Gourcuff, Bafé Gomis ou Michel Bastos pourraient plier bagage en cas d’offre jugée suffisante par le club lyonnais.

Pour équilibrer ses comptes, déficitaires de 28 millions d’euros en juin, l’Olympique lyonnais n’a guère le choix : il doit poursuivre son entreprise de dégraissage. Après les ventes estivales de Lloris (9,7 millions d’euros, à Tottenham), Källström (3 millions, au Spartak Moscou), Pied (3 millions, à Nice), Reale (1 million, à Lorient) et Cissokho (5 millions, à Valence), le club rhodanien entend bien continuer d’alléger sa masse salariale. “On a fait l’essentiel, mais on n’a pas été jusqu’au bout, indique Jean-Michel Aulas. On entend bien poursuivre cette baisse de la masse salariale. On souhaite réduire notre effectif de 28 à 25 joueurs au 30 juin 2013. On a prévu de céder trois joueurs, deux au mercato d’hiver et un autre au mercato d’été."

Finalement un joueur au lieu de deux ?

Le président lyonnais a depuis la publication de cet article dans Lyon Capitale daté de décembre 2012 fait machine arrière. "Il serait judicieux de garder tout le monde. Ce serait dommage de faire partir deux joueurs comme annoncé précédemment. Sans doute un partira cet hiver, pour rester dans ce qui était prévu", a-t-il dernièrement déclaré. JMA a toutefois précisé qu’il ne souhaitait pas se séparer de Lisandro, l’attaquant vedette des Gones. Pour les autres joueurs, la porte reste grande ouverte, même si, pour l’heure, trois d’entre eux représentent une valeur marchande suffisante sur le marché des transferts, autour de 10 millions chacun, pour atteindre l’objectif de 30 millions d’euros fixé par l’OL.

MICHEL BASTOS

Chances de partir : 60 %

Michel Bastos ()

Après son départ avorté en 2011 à la Juventus, puis l’été dernier aux Émirats arabes unis (Al-Aïn), Michel Bastos a passé la majeure partie de son temps à l’infirmerie (en raison d'un problème vertébral). Le Brésilien, dont la valeur est estimée entre 10 et 11 millions d’euros, bénéficie d’une belle cote à l’étranger. Victimes d’un braquage en mai dernier, Michel Bastos et sa famille ont été marqués par la violence des faits. L’épouse du joueur, qui a perdu l’un des jumeaux dont elle doit accoucher en février, ne s’opposerait cependant pas au départ de son mari. Depuis la publication de cet article (Lyon Capitale daté de décembre 2012), Michel Bastos a déclaré à nos confrères de l'Equipe vouloir rester à l'OL. Néanmoins, en cas d'offre concrète, le club rhodanien le laissera partir.

YOANN GOURCUFF

Chances de partir : 30 %

Yoann Gourcuff ()

@Yvan Archenault / Lyon Capitale

Avec un salaire annuel de 4,1 millions d’euros, Yoann Gourcuff pèse lourd sur la trésorerie lyonnaise. De nouveau performant sur le terrain, le Breton souhaite avant tout retrouver le plaisir de jouer. Selon nos sources, il a demandé à son entourage de ne pas l’informer des différentes sollicitations, histoire de rester pleinement concentré sur le gazon. Chargé de défendre les intérêts du milieu de terrain, son avocat, Didier Poulmaire, s’est entretenu en novembre dernier avec Jean-Michel Aulas. Recruté pour 22 millions d’euros à Bordeaux en 2010, Lyon aurait fixé une indemnité de transfert à 10 millions d’euros. Arsenal, Valence et le Zénith Saint-Pétersbourg seraient intéressés. Reste à savoir si le joueur acceptera de quitter Lyon dès cet hiver. Mais, à l’image d’Hugo Lloris, il pourrait bien ne pas avoir le choix...

BAFÉTIMBI GOMIS

Chances de partir : 10 %

Bafé gomis ()

@Yvan Archenault / Lyon Capitale

Sous contrat jusqu’en 2014, Bafé Gomis affiche depuis le début de saison une forme insolente. Buteur et combatif sur le terrain, l’attaquant de l’OL a pris du poids au sein de la formation lyonnaise. Placé sous le statut de témoin assisté à la suite d’une plainte pour viol, Bafé Gomis a donc répondu présent sportivement. Si Jean-Michel Aulas n’a guère apprécié cette incartade, il a toujours soutenu son joueur, même en coulisses. Le président de l’OL espère qu’en cas d’offres conséquentes lors de ce mercato hivernal, Gomis jouera le jeu. D’autant plus que l’ancien Stéphanois a refusé de partir à Galatasaray alors que les deux clubs étaient d’accord. S’il préférerait terminer la saison à Lyon, le joueur ne cache pas un certain attrait pour les championnats allemand (lire ici) et anglais.

à lire également
1 commentaire
  1. christian - 26 décembre 2012

    En son temps on appelait cela 'traite' des blanchesici, et maintenant, c'est un peu comme la foire aux canassons, style yearlings, de la vulgaire marchandise en rayons ! trop vieux, trop jeune, trop cher, ... trop pas assez ... bientôt 'cédés' et sous peu à l'abattoir !ah ! C'est donc cela le fameux modèle économique COLOMB-AULAS ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut