Les filières djihadistes de Rhône-Alpes

"Contrairement à d’autres territoires où l’endoctrinement terroriste peut se faire via Internet, Grenoble se distingue par la présence physique d’une filière particulièrement active. La préfecture a été l’une des premières à bâtir une cellule anti-radicalisation."

"En Isère, plusieurs voix avaient commencé à tirer la sonnette d’alarme. Peu après les tueries de janvier, le pro­cu­reur de Gre­noble, Jean-Yves Co­quillat, avait notamment réclamé plus de moyens contre le terrorisme. « Ceux qui sont char­gés d’as­su­rer la ré­pres­sion et je pense aux po­li­ciers, gen­darmes, ma­gis­trats, ont par­fois l’im­pres­sion de de­voir mener un com­bat de boxe avec une main at­ta­chée dans le dos », soulignait-il. « Au­jour­d’hui, il faut des équipes de tech­ni­ciens de scènes de crimes, des scien­ti­fiques, des in­ves­ti­ga­tions, des ana­lyses et tout cela coûte très cher. »"

La Croix

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut