Le candidat FN aurait été "pétainiste en 40"

"Comme une grande partie des Français, j'aurais été pétainiste en 1940, mais je serais rentré très vite dans la résistance". La déclaration de Christophe Boudot, le candidat FN en Auvergne-Rhône-Alpes, dans un entretien publié dans le Lyon Capitale de novembre (encore en kiosques jusqu'à demain), a été repris un peu par toute la presse, de L'Obs au Figaro, en passant par Europe 1.

"Contacté par Le Scan (Le Figaro), Christophe Boudot ne nie pas avoir tenu ces propos, mais réfute la focalisation sur le régime de Vichy qui ressort de l'article de Lyon Capitale. Le cadre FN dit aujourd'hui « se sentir piégé » et n'avoir répondu à cette interview que « par faiblesse ». Il détaille : « Nous avons les fractures majeures qui jalonnent à mes yeux l'Histoire de France. J'ai soutenu qu'à chacune d'entre elles, j'aurais adopté la position conservatrice ». À savoir, plutôt monarchiste en 1789, plutôt pétainiste en 1940 et plutôt gaulliste en mai 68. « Ce travail est celui d'un journaliste militant, mon propos était beaucoup plus développé et concernait plusieurs périodes historiques. Pour nuire au FN, on n'a retenu que celle-ci », martèle la tête de liste."

Le Figaro

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut