L'éthique de l'UEFA mise à mal par un partenariat azéri

Un partenariat qui pose question entre une société de pétrole, entreprise d’État azérie et l'UEFA... C'est le cœur de l'enquête réalisée par Le Lanceur et sur laquelle est revenu France Inter ce vendredi.

En 2013, l’instance du football européen annonçait en effet un partenariat avec la Socar. Mais, en juin 2015, une association arménienne a dénoncé les manquements de l’Azerbaïdjan en matière de droits de l’homme et de libertés individuelles. Elle a alors adressé une lettre à Michel Platini, alors président de l’UEFA, à Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, et à Patrick Kanner, ministre des Sports.

"L'UEFA botte en touche, puisque l'argent n'a pas d'odeur. En termes de sponsors vous n'avez pas droit à deux banques par exemple, pour qu'il n'y ait pas de concurrence. En revanche il n'y a pas de close d'éthique. Après, malgré cette enquête qui met le doigt là où ça fait mal, cela ne change pas grand chose", explique l'auteur de l’enquête, le journaliste au Lanceur, Antoine Grynbaum, au micro de France Inter.

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
Faire défiler vers le haut