Capture d’écran 2013-12-06 à 17.05.07

Tags et dégradations contre le bal des Enfants des Terreaux

Trente mètres de façades taguées rue St-François de Sales, porche et porte d'entrée de la mairie du 2e arrondissement maculées, carreaux de vitres brisés : tel était le spectacle constaté ce vendredi matin. Ces actes sont le fait "d'anarcho-libertaires" selon la police. En cause, le bal organisé ce vendredi soir par "Les enfants des Terreaux", association engagée contre le mariage pour tous, dans une salle communale louée rue St-François de Sales.

Jeudi, le collectif unitaire pour l'égalité, qui regroupe notamment les associations LGBT, interpellait le maire Denis Broliquier pour qu'il annule la location de la salle. "Cette soirée, par son slogan, dénigre et stigmatise les familles homoparentales et revêt ainsi un caractère homophobe et discriminatoire à l’encontre des personnes homosexuelles", indiquait leur communiqué, qualifiant Les enfants des Terreaux "d'organisation très proche de la nébuleuse identitaire, du printemps français et des militant-e-s de l’extrême droite".
Ce vendredi, Gérard Collomb a condamné les dégradations : "Nos mairies d’arrondissement et nos bâtiments publics sont le symbole de notre bien vivre ensemble. Il est inacceptable qu’ils soient la cible de tels agissements".

3 commentaires
  1. Lucpo - ven 6 Déc 13 à 17 h 58

    Il est plus que temps de dissoudre ces groupes antifa qui véhiculent le haine de l'autre, celui qui est différent

  2. sam69 - dim 8 Déc 13 à 11 h 09

    Ce sont des groupes d anarchistes gauchistes mais pour eux pas de dissolution justice a 2 vitesses

  3. LyobRebelle - dim 8 Déc 13 à 19 h 28

    Ces groupes collaborent avec la Préfecture. Ils sont chouchoutés

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut