Sondage : Queyranne revient dans le match des régionales

Un sondage exclusif Ifop-Fiducial pour Lyon Capitale et Sud Radio replace Jean-Jack Queyranne dans la course à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il n’est devancé, au second tour, par Laurent Wauqiez que de deux points. Le président PS sortant arrive surtout largement devant les écologistes au premier tour.

Jean-Jack Queyranne © Élise Anne

© Élise Anne
Jean-Jack Queyranne.

À la traîne en janvier dernier dans les sondages, Jean-Jack Queyranne est de retour dans le match pour la présidence de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. Selon une enquête d'opinion Ifop-Fiducial pour Lyon Capitale et Sud Radio, Laurent Wauquiez (39 %), candidat des Républicains, ne devancerait plus Jean-Jack Queyranne (37 %) que de 2 points.

La meilleure nouvelle de ce sondage pour le président PS de la région Rhône-Alpes vient du premier tour. Il remporterait très largement la primaire à gauche lors de ce premier tour : 26 % contre 10 % pour la liste Europe Écologie-Parti de gauche. La liste de rassemblement emmenée par Jean-Charles Kohlhaas (EELV) semble déboussoler les électeurs des deux partis. 59 % seulement des électeurs Verts des européennes de 2014 ont l'intention de voter pour leur liste de rassemblement. La proportion est la même pour le Front de gauche. Les communistes ne sont, eux, pas en mesure de se maintenir (4 %).

Les résultats du sondage Ifop-Fiducial pour Lyon Capitale sur les intentions de vote aux régionales

© Lyon Capitale
Les résultats du sondage Ifop-Fiducial pour Lyon Capitale sur les intentions de vote aux régionales

Wauquiez sans réserve de voix, mais en ballotage favorable

Laurent Wauquiez (Les Républicains) et Patrick Mignola (Modem), le 24 juillet 2015, lors de l’officialisation de leur alliance pour les régionales de 2015 © Eliot Lucas

© Eliot Lucas
Laurent Wauquiez (Les Républicains) et Patrick Mignola (Modem), le 24 juillet 2015, lors de l’officialisation de leur alliance pour les régionales de 2015.

Au soir du premier tour, Jean-Jack Queyranne, pourtant largement distancé par Laurent Wauquiez (35 %), dispose de plus de réserves de voix que son rival, mais n'est pourtant pas en mesure de l'emporter. Le bloc de gauche pèse 41 % contre 37 % pour la droite et 22 % pour le FN. Mais seulement 65 % des électeurs de la liste Europe Écologie-Parti de gauche se reportent sur Jean-Jack Queyranne au second tour. Du fait de la prime majoritaire accordée à la liste arrivant en tête, le Front national, pourtant très haut (24 % au second tour), ne serait pas en mesure de jouer les arbitres.

Des alliances peu convaincantes pour les électeurs

Ce sondage Ifop-Fiducial pour Lyon Capitale et Sud Radio continue de faire de Laurent Wauquiez le grand favori de l'élection régionale, mais il révèle aussi les limites de sa candidature.

Le député-maire du Puy-en-Velay, qui incarne la ligne droitière des Républicains, capte très peu l'électorat du FN. 5 % des personnes sondées qui avaient voté pour Marine Le Pen et son parti à la présidentielle de 2012 ou aux européennes de 2014 veulent élire Laurent Wauquiez.

Dans le même temps, son positionnement ne séduit pas les centristes bien qu'il ait scellé une alliance avec le Modem de Patrick Mignola et l'UDI. 58 % des électeurs de François Bayrou se déclarent en faveur du chef de file de la droite et du centre au premier tour (62 % au second tour).

Retrouvez l'intégralité de l'analyse de ce sondage et plus de résultats dans le numéro d'octobre de Lyon Capitale, en vente en kiosque dès ce vendredi 25 septembre.

Méthodologie
L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 903 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population de la région Auvergne-Rhône-Alpes âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par département et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne du 10 au 15 septembre 2015.
4 commentaires
  1. Marine - 25 septembre 2015

    Franchement un sondage effectué sur 903 personnes ne représente absolument pas la population des régions concernées. En plus vu le nombre de listes au premier tour, comment voulez-vous faire ? Pour chaque élection, le nombre de listes devrait être limité ! Trop de listes = votes dispersés C'est peut être voulu que certains élus ont quittés la liste de Monsieur Queyranne ? Tout n'est que magouilles et compagnie dans ces élections.

  2. Robes Pierre - 25 septembre 2015

    Second tour vous additionnez PS , écolos, front de gauche, c'est aller un peu vite en besogne , quel déçu de gauche va allez voter pour le PS ? nous ne sommes plus en 2002 ou 2012. Il me semble que vous sous estimez le résultat FN au 2 tours ?

  3. rachidt - 25 septembre 2015

    'La liste semble déboussolée les électeurs des 2 partis' ? C'est un peu fort de café comme commentaire du sondage. La liste a clairement annoncé sa position pour le second tour.

  4. Le Canut de Lyon - 26 septembre 2015

    La preuve est faite : une fois délestée des 15 'alimentaires' de Collomb, dont Caroline, Sturla, et autres, qui ont abandonné le navire parce que Caro n'était pas assez bien placée, voilà la liste Queyranne qui reprend des couleurs et des chances de gagner !!! Oserais-je suggérer à nos 'amis' du PS d'en tirer leçon ? Les électeurs en ont marre de Collomb et de sa clique ! Jusqu'ici, ils le préféraient à une Droite franchement mauvaise, mais, là, si même Wauquiez prend le dessus, c'est que le ras-le-bol est devenu trop lourd !!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut