Collomb
Gérard Collomb © Tim Douet

Revenir sur les 35 heures ? Collomb est pour !

Le maire de Lyon se montre favorable à la proposition d’assouplissement des 35 heures avancée par Emmanuel Macron, dans un entretient au Point publié ce jeudi.

Revenir sur les 35 heures ? C’est oui, pour Gérard Collomb. Le sénateur-maire de Lyon s’est exprimé auprès de nos confrères du Journal des entreprises, en marge d’une conférence-débat sur les relations entre les territoires et les entreprises à l’occasion des universités d’été du Medef.

Revenant sur les déclarations d’Emmanuel Macron, recueillies avant qu’il ne soit nommé au Gouvernement, Gérard Collomb a soutenu avoir été "un des rares socialistes" à se prononcer contre les 35 heures lorsqu’elles ont été mises en place. "Ça ne pouvait pas aller dans le bon sens. Donc ma position est claire...", a-t-il ajouté.

Il ne faudrait tout de même pas brusquer les choses, selon le maire, qui accueillait il y a quelques jours les réformateurs à Lyon. "Aujourd'hui, c'est un point sensible. Il faudra mettre ça dans des négociations globales et ne pas attaquer d'emblée par le point le plus dur. J'ai plus de 7 000 salariés, c'est donc en expert que je lui dis ça !"

à lire également
Après avoir laissé filer les comptes Facebook et Twitter pourtant présentés sur le tract de campagne de Gérard Collomb, ses équipes de campagne ont fait une nouvelle bourde qui a des répercussions directes sur l'ancien site du candidat, mais aussi le nouveau. 
3 commentaires
  1. Gemini - 28 août 2014

    Ce vampire cumulard est insatiable ! Qu’il vive et travaille avec un SMIC à enrichir un patron cupide et on reparlera de ses idées pro-entreprises et pro augmentation du temps de travail. Qu’il donne l’exemple, et alors, seulement peut-être pourrons-nous considérer son idée.

  2. bruitdevert - 29 août 2014

    Je suis d'accord avec Gemini, mais il faut comprendre aussi que Gérard Collomb ne connaît du privé que ses bonnes relations avec quelques patrons...Il n'a jamais travaillé pour le privé, et il en parle comme un connaisseur. C'est peut être le souci chez un grand nombre de nos politiques, et l'explication de l'éloignement des urnes de beaucoup d'électeurs. Ce qui est aggravant chez GC c'est qu'il se dit socialiste...ça fait franchement peur.

  3. Collombitude - 29 août 2014

    Oui il se dit socialiste, d'où , à mon grand regret, le détournement des électeurs pour rejoindre le FN, Collomb est un don pour le FN, ils ont du l'inventer!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut