Anne Brugnera
© Tim Douet

PS/Lyon 3e : Collomb oblige Brugnera à retirer sa candidature

L’adjointe à l’éducation à la Ville de Lyon, Anne Brugnera, ne briguera finalement pas le poste de secrétaire de la section PS du 3e arrondissement. Après qu’elle lui a tenu tête, le maire de Lyon l’aurait menacée de lui retirer ses délégations.

Anne Brugnera ne briguera finalement pas la tête de la section socialiste dans le 3e arrondissement de Lyon. Elle qui en avait envie a finalement dû ravaler ses ambitions. Pourtant, sa profession de foi avait déjà été envoyée aux adhérents de l'arrondissement, tout comme celle de Fabrice Vidal, l'actuel secrétaire de section, qui se présente à sa propre succession.

Anne Brugnera y évoquait la nécessité d'un "nouveau souffle" et d'un "renouveau de la section". Mais l'adjointe à l'éducation à la Ville, également présidente du groupe socialiste à la métropole de Lyon, qui avait donc le pedigree (plus que) nécessaire pour prétendre devenir n°1 de la plus grosse section socialiste de la ville, a dû rétropédaler, priée de "laisser sa place à Fabrice Vidal", raconte un élu socialiste.

Une soufflante

Qui le lui a demandé ? Gérard Collomb. Le maire de Lyon avait déjà contacté son adjointe la semaine dernière pour lui "demander" de se retirer. Mais Anne Brugnera avait décidé de tenir tête au maire et maintenu sa candidature. Un véritable acte de défiance pour Gérard Collomb. Convoquée lundi par le maire de Lyon, Anne Brugnera a eu droit à une véritable soufflante. "C'était simple : soit elle se retirait, soit elle y laissait sa délégation et tout ce qu'elle avait politiquement à Lyon. Elle se retrouvait sans rien", rapporte un élu socialiste.

Contrainte, Anne Brugnera a donc dû avaler la couleuvre et abandonner tout espoir de s'emparer de la section socialiste du 3e arrondissement. Impossible d'obtenir confirmation auprès de la principale intéressée, qui était injoignable. "Elle va devoir digérer. Elle vient certainement de comprendre qu'à Lyon on est presque toujours à portée de main de Collomb", blague cet élu qui, lui aussi, a déjà dû mettre fréquemment son mouchoir sur ses ambitions personnelles.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut