Philippe Cochet sur l'affaire Rhônexpress : "un pétard mouillé" pour Mercier

Podcast. Philippe Cochet, député-maire de Caluire et président de l'UMP dans le Rhône, le dit : "je suis un Rhodanien heureux". Les raisons de son enchantement : le remaniement ministériel et les promotions de Nora Berra et de Michel Mercier. Même l'affaire Rhônexpress qui concerne Michel Mercier, ministre lyonnais de la Justice, ne douche pas son euphorie : "C'est un pétard mouillé, un bon sujet journalistique mais sur le fond, il n'y a rien. Connaissant sa rigueur morale, il n'aurait jamais accepté cette fonction s'il avait un doute". Il dénonce aussi la machine à broyer les hommes politiques en citant l'affaire Woerth/Bettencourt. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.

à lire également
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
La liaison ville-aéroport la plus chère d’Europe a encore augmenté ses tarifs, alors qu’elle permet déjà à ses actionnaires d’engranger de confortables bénéfices. Les successeurs de Gérard Collomb et Michel Mercier cherchent un moyen de sortir de l’étau du (trop) généreux contrat accordé à Rhônexpress.
3 commentaires
  1. Hilarion - 24 novembre 2010

    Notre sarkophile lyonnais nous confirme donc officieusement que M.Mercier serait un pétard 'mouillé'?

  2. populiste - 26 novembre 2010

    Pas touche à Philippe cher monsieur, gardez vos distances avec l'UMP qui va vous broyer politiquement en 2014 à Lyon.

  3. Hilarion - 26 novembre 2010

    A part les noix du bon peuple, je ne vois pas ce que l'Umpé et ses valeureux serviteurs pourrait broyer d'ici 2014.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut