Pas de parité à la Métropole avant 2020 : Crozon amère

La députée de Villeurbanne nous informe que la Commission mixte paritaire qui vise à rapprocher les vues de l'Assemblée Nationale et du Sénat a examiné le projet de loi sur les Métropoles et a supprimé l'obligation de parité de l'exécutif métropolitain pendant la période transitoire, entre 2015 et 2020.

"J'exprime ma profonde amertume face à cette décision, incohérente avec la mise en œuvre de la parité dans l'ensemble des autres départements de France, incohérente avec l'ouverture, demain, du projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes qui veut étendre la parité aux fédérations sportives ou aux chambres consulaires", réagit Pascale Crozon.

"Je n'ai eu de cesse de soutenir le projet métropolitain à la condition qu'il se dote d'une gouvernance démocratique, paritaire, et respectueuse des territoires. Malgré les progrès qui subsistent et auxquels je suis fière d'avoir contribué, la Métropole de Lyon demeurera très en-deçà de la collectivité moderne que nous avions l'opportunité de créer", ajoute-t-elle.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut