Gérard Collomb Jeunes avec Macron
© Camille Sarazin

Lyon : Collomb candidat en 2020, "rien de nouveau sous le soleil"

Alors que plusieurs médias lyonnais ont évoqué l'annonce de la candidature de Gérard Collomb aux municipales de 2020, le cabinet du maire de Lyon rappelle que cette information est connue de longue date.

"Gérard Collomb a toujours dit qu'il serait candidat en 2020". Pas de scoop en vue donc, d'après le cabinet du maire de Lyon. Pourtant plusieurs médias lyonnais ont présenté sa candidature aux prochaines municipales comme une nouvelle fraîche.En cause une phrase prononcée ce jeudi soir par Gérard Collomb à l'occasion d'un meeting du mouvement En Marche à Villeurbanne.

Évoquant l’exonération de taxe d’habitation pour 80 % des ménage proposée par Emmanuel Macron, l'édile aurait déclaré qu'il "se satisferai[t], lors de son prochain mandat, des compensations que l’État lui assurerait". Et l'omnipotent maire de Lyon d'ajouter : "il faut annoncer les choses à l’avance". Suite à quoi, plusieurs articles ont évoqué une annonce implicite de candidature.

"Un ticket Collomb-Kimelfeld"

Sauf que la candidature de Gérard Collomb à sa propre succession est connue de longue date, rétorque son cabinet. Le premier interressé l'avait d'ailleurs confirmé en décembre dernier. A la mairie centrale, on indique que Gérard Collomb parlait seulement des mesures d'Emmanuel Macron hier à Villeurbanne, pas de son avenir personnel.

Non cumul des mandat oblige, en 2020, Gérard Collomb devra choisir entre la Métropole, dont il est président, et la Ville. Et a priori il aurait tranché. Le pensionnaire de l'hôtel de ville depuis 2001 souhaiterait conserver le Grand Lyon. Il compte bien se présenter aux municipales en 2020, "avec David Kimelfeld en dauphin".

"Un ticket Collomb-Kimelfeld" donc, avec le scénario d'un désistement du premier au profit du second. Lequel deviendrait alors maire de Lyon.

Lire aussi : Philippe Cochet s'agace du duo Macron-Collomb

à lire également
Gérard Collomb lors du meeting En Marche
À trois ans d’intervalle, La Plateforme a proposé des prix très différents aux “marcheurs” de Gérard Collomb et à la droite lyonnaise. 7 000 euros la soirée pour l’opposition municipale, contre 996 euros pour une soirée de fin d’été où Gérard Collomb avait invité ses réseaux à se lancer dans l’aventure Macron.
2 commentaires
  1. Robes Pierre - 24 mars 2017

    2020 c'est dans 3 ans, le soutien de Macron si son poulain est élu devra rendre des comptes sur la politique engagée à mi mandat, ce qui risque de poser quelques problèmes entre promesses et réalité. de toutes manières son engagement et sa trahison; le PS lui enverra la note.

  2. capitaine papy - 25 mars 2017

    Ont ne change pas une équipe qui gagne; je revoterai pour lui en 2020

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut