Hôtel de région
© Tim Douet

Le FN raille Wauquiez sur la nuit américaine à l'Hôtel de Région

La soirée de près de 500 invités qui s'est tenue à l'Hôtel de région à Lyon pour l'élection américaine était en réalité organisée par la chambre de commerce américaine, qui possède une structure opérationnelle à Lyon.

"Laurent Wauquiez, si prompt à faire la chasse au gaspillage et à rogner sur toutes les dépenses jugées par lui inutiles, a cru bon d'organiser dans les locaux de l'Hôtel de Région un simulacre d'élection américaine" écrit Christophe Boudot, président du groupe FN au conseil régional, avant de poursuivre : "On peut se demander quel a été le coût réel de cette petite sauterie électorale pour les contribuables d'Auvergne Rhône Alpes. Tout comme on peut s'interroger sur l'identité des 500 obligés de Laurent Wauquiez. Ou tout autant sur l'intérêt d'une telle manifestation festive..."

Du côté de la Région, la question du coût de cette manifestation ne s'est pas posée puisque la région n'a pas organisé l’événement mais aurait simplement "prêté" ses locaux à la demande de la chambre américaine du commerce, qui a elle-même effectué les invitations et organisé la soirée. Laurent Wauquiez n'a d'ailleurs pas assisté à cette soirée, c'est Florence Verney-Carron, son adjointe à la Culture, qui a représenté la région en souhaitant la bienvenue aux invités américains.

Le résultat moqué d'un "simulacre d'élection"

Christophe Boudot poursuit en raillant le résultat du dépouillement de "l'opération électorale fictive" et l'annonce par l'organisateur du prochain président des USA : Hillary Clinton. Pour cette soirée, la Chambre américaine du commerce avait en effet mis en place une fausse urne et dépouillé les votes des 500 invités, principalement des ressortissants américains installés en France. Résultat, la candidate démocrate, Hillary Clinton, a remporté 80, 62 % des voix des invités présents à la soirée de l'Hôtel de Région, soit un résultat très différent de la véritable élection américaine, qui a vu Donald Trump l'emporter.

"Il s'en suit un duplex en direct au QG de H.Clinton, tout cela dans les locaux de l'Hotel de région dont les élus se plaignent régulièrement de la mauvaise couverture wifi", poursuit Christophe Boudot dans son communiqué, qui se demande si Laurent Wauquiez a l'intention "d'instituer un simulacre d'élection à chaque consultation présidentielle dans le monde", en citant les prochaines échéances électorales de l'Autriche, de la Bulgarie, de la Moldavie, d'Haïti de la Gambie et de l'Ouzbékistan entre le mois de novembre et le mois de décembre.

1 commentaire
  1. inesP - lun 14 Nov 16 à 13 h 45

    Si Trump laisse juger H. Clinton dans 3 ou 4 mois, on va rigoler devant la honte que tous ces idiiots vont éprouver en découvrant les turpitudes de leur championne. Googlez 'clinton kill list' ou 'Clinton Pay for Play' et vous comprendrez... et googlez aussi 'idiots utiles' tant que vous y êtes 😉

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut