Européennes : donnez votre avis avec l'Eurostudio

Le principe : poser un question ou donner son avis sur l'Europe dans une vidéo de 20 secondes.

Un cube bleu. Voilà à quoi ressemble un Eurostudio. " Beaucoup de gens viennent demander de quoi il s'agit, explique un animateur. Certains croient que c'est payant ! " En réalité, il s'agit d'une cabine, avec à l'intérieur une webcam pour enregistrer des vidéos. Tout le monde peut s'y asseoir et donner son avis sur l'Europe. La seule contrainte : le temps, limité à 20 secondes.

Sélim, 24 ans, est passé par hasard. " J'ai fait une course à Décathlon et j'ai vu l'Eurostudio. Alors je me suis dit : pourquoi pas ? ". L'étudiant en sport dit lui-même ne s'intéresser à l'Europe que depuis peu. Mais sa question est bien précise : " je voudrais savoir si Benoit Hamon a voté pour ou contre la résolution sur le grand marché transatlantique ". C'est dans la boîte. Son message sera diffusé sur un écran géant à Bruxelles, et transféré aux groupes politiques. Il sera aussi rapidement visible sur le net. Quant à savoir s'il aura une réponse, rien n'est moins sûr. " Une fois les messages enregistrés, nous les sous-titrons en français et en anglais puis nous les envoyons au parlement européen. Là bas, certaines questions seront sélectionnées -si elles reviennent souvent par exemple- et diffusées sur Euronews avec la réponse d'un député " explique un animateur.

Enregistrer un message, mais surtout se renseigner

En moyenne, dix personnes par jour ont enregistré un message à Lyon. " Les deux premiers jours, on a même atteint les vingt témoignages " confie cet assistant en communication pour le parlement européen. " Ce matin, une femme est venue pousser un cri du cœur. Elle a juste dit : arrêtez le nucléaire ! Un homme a posé une question sur les OGM. Les messages sont très divers. " En réalité, l'Eurostudio est surtout le moyen de se renseigner sur l'Europe. Beaucoup de gens en profitent pour récupérer des brochures et poser des questions sur les élections et sur le fonctionnement des institutions. Mais " ils ont souvent trop le tract pour faire une vidéo ! " ont remarqué les animateurs depuis le début de l'opération. Depuis le 26 mars, l'Eurostudio de Lyon a parcouru le sud de la France -Grenoble, Marseille, Nice, Caen- tandis qu'un second a fait étape dans des villes du nord. Au total, 36 Eurostudio ont été produits pour les 27 pays de l'Union Européenne. " C'est le début, mais peut-être que ce système continuera après les élections du 7 juin " envisage l'animateur.

Cécile Mivière

http://www.eurostudio-lyon.eu/

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut