Elections, deuxième service !

Il a réaffirmé son objectif de " grand chelem " : faire baculer au second tour les trois arrondissements restants. Pour le 4ème, pas de difficultés, Dominique Bollier le maire sortant a réalisé 49,5 % au premier tour. Mais la gauche croit aussi à ses chances dans le sixième. Un point seulement la sépare de la droite. Le Modem pèse 7,7 % et ne pourra pas se maintenir. L'électorat centriste pourrait être davantage tenté par Heidi Giovacchini (PS) que par Laurence Balas (UMP). C'est donc jouable, d'autant que : " il y a une zizanie permanente au sein de la liste concurrente ", souligne le maire-bis. Reste le 2e. Roland Bernard pressenti pour être maire d'arrondissement en cas de victoire y croit : " Il y a 700 voix à rattrapper c'est possible ". C'est pourtant l'arrondissement le plus à droite de Lyon.
Il reste surtout les cantonales. Autour de Gérard Collomb le principaux candidats serraient leur écharpe fuschia. Les " assurés de gagner " comme Marc Feuillet (4è canton). Ceux qui incarent le renouvellement : Najat Vallaud-Belkacem, Sandrine Runel, Louis Pelaez qui devraient trouver un siège au conseil général. Le PS compte sur un renforcement de son groupe qui pourrait passer de 19 à 23, 24....26 ? D'ores et déjà tous les candidats Modem déboutés ont appellé à voter PS. L'alliance entre le PS et le Modem se confirme donc au département. Elle devra permettre au président Mercier de retrouver son fauteuil,en s'appuyant cette fois sur la gauche et non plus sur l'UMP. Encore faut-il que les électeurs se déplacent, surtout dans les cantons où les élections municipales se sont réglées dès le premier tour.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut