Jean-Yves Sécheresse, l’adjoint à la sécurité du maire de Lyon © Tim Douet

Décès de Jean-Yves Sécheresse, ancien adjoint à la sécurité de la ville de Lyon

L'ancien adjoint à la sécurité de la ville de Lyon, homme de gauche convaincu, et grand amateur de rock, s'est éteint lundi 13 novembre.

"Au rock'n roll ou ce qu'il en reste." C'est par ces mots que Jean-Yves Sécheresse avait conclu l'émission "6 minutes chrono", à laquelle nous l'avions convié. C'était le 27 janvier dernier.

L'ancien adjoint à la sécurité de la ville de Lyon venait présenter, sur le plateau télé de Lyon Capitale, son ouvrage "Pop Music, un abécédaire politique". Un peu de guitare dans un monde de brutes.

Jean-Yves Sécheresse s'est éteint dans la nuit du 13 au 14 novembre, "après un combat de plus de quatre mois contre sa maladie, sans souffrances." apprend-on d'un message de son fils. ll avait 72 ans.


"Dans mon ancienne vie, on me demandait plutôt des trucs de flics... C'était pas très rock'n roll pour tout dire."


"Dans mon ancienne vie, ironisait-il sur le plateau télé de Lyon Capitale, on me demandait plutôt des trucs de flics... C'était pas très rock'n roll pour tout dire." Au "shérif", surnom que certains lui avaient donné lorsqu'il gérait la sécurité de Lyon - et auxquels il aurait pu répondre que ça lui faisait une belle jambe -, il préférait celui de "Springsteenien", dont il se revendiquait éperdument, rapport à sa passion dévorante pour le rock et la pop culture.

©PHOTOPQR/LE Progrès/Maxime Jegat. Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité à la ville de Lyon, pendant la visite de la tour Silex 2 à la Part Dieu.

Vice-président du Grand Lyon, président du groupe socialiste au conseil municipal (2008-2014), adjoint à la sécurité de la ville de Lyon (2014-2020, troisième mandat Collomb), Jean-Yves Sécheresse exerçait encore aujourd'hui la fonction de conseiller municipal.

 "C’était un homme exigeant mais tellement fidèle à ses fondamentaux, à ses idées de base, dit à Lyon Capitale Georges Képénékian, son ami et ancien maire de Lyon. On s’est connu bien avant que je sois élu. Il était en charge du mémorial des Arméniens. Nous avons été élus ensemble de 2008 à 2020. C’est un homme qui avait son jardin secret, le rock, et sur lequel il a écrit un livre remarqué. Il avait un humour parfois décapant."

Jean-Yves Sécheresse avait également présidé la Halle Tony Garnier pendant une dizaine d'années. Avant la libération des ondes, il avait été animateur d'une émission sur Radio Léon. Dans les années 2010, Jean-Yves Sécheresse tenait le blog De Lyon et d'ailleurs.

Jean-Yves Sécheresse, la preuve par trois

Sur ce blog, il se présentait, non sans une pointe d'humour : "Il paraît qu’il y a nécessité, sur un blog, de faire valoir quelques éléments biographiques. Si je vous dis que je suis né en 1951 à Saint gaudens (Haute Garonne), parce qu’il n’y avait pas à l’époque de clinique d’accouchement à Lannemezan (Hautes Pyrénées), cela va vous faire une belle jambe. Exit la bio … Si comme certains je me livre à un portrait chinois, au questionnaire dit de Proust, ou bien à tout autre plaisanterie datée, je ne suis pas certain d’y trouver comme vous un intérêt. Exit le questionnaire… Après vous avoir dit que je suis effectivement né en 1951 à Saint-Gaudens, que je suis prof du secondaire, activité que je continue d’exercer tout en étant conseiller municipal de Lyon et président du groupe socialiste, je vous livre en vrac quelques pistes, quelques preuves par trois…"

3 moments politiques

1967 : Lycée Arago Paris quand il fallait mettre ses cheveux derrière les oreilles pour ne pas être viré.
1981 : victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle.
2001 : victoire de Gérard Collomb aux élections municipales à Lyon

3 personnages politiques

Jean Jaurès, le Fondateur
Jan Valtin, l’aventurier
François Mitterrand, la victoire

3 personnalités politiques actuelles

François Hollande, l’homme qui a tenu la maison
Ségolène Royal, la femme qui a secoué la maison
Vincent Peillon, un de ceux avec quelques autres qui peuvent prétendre un jour assurer l’avenir de la maison.

3 lectures assidues

Libération
Les Inrockuptibles
L’Equipe

3 écrivains

Philip Roth
Marcel Aymé
R.L. Stevenson

3 bouquins dont j’aime me souvenir la lecture

George Perec La vie mode d’emploi
Pierre Bourdieu La Distinction
Jules Valles L'Insurgé

3 réalisateurs

Alfred Hitchcock
Fritz Lang
Claude Chabrol

3 films

Alfred Hitchcock Vertigo
Sergio Leone Il était une fois l’Amérique
Le plan-séquence d’ouverture de 13 minutes dans Snake Eyes de Brian De Palma

3 personnalités que j’aime bien mais que les autres détestent

Bernard Henry Lévy si tous les héritiers fortunés étaient comme lui..
Jane Fonda pour sa vie chaotique et incorrigible
Jean Louis Murat, pour son talent et son refus d’être aimable dans les médias.

3 Personnalités que les gens adorent mais que je n’aime pas

Claude Allègre et ses prétentieuses leçons
Denisot, un Sarko un suppo et au lit
Zidane, depuis qu’il fréquente le pays des yaourts qui pensent

3 Musiciens que je vous invite à (re) découvrir

Elvis Costello, le caméléon génial
Neil Young; une référence pour les jeunes de 7 à 77 ans
Randy Newman, un joyau fait de petites perles

3 titres

Who My Generation
Ike & Tina Turner River Deep, Mountain High
July Driscoll Road to Cairo

3 albums

Marvin Gaye What’s going on
Jimi Hendrix Electric ladyland
Bob Dylan Blonde on Blonde

3 de l’O.L.

V.Dhorasso, tellement indépendant
F. Malouda, tellement bon à gauche
S. Anderson, tellement adroit

3 plats à déguster à Lyon

Le foie de veau-purée, Le Nord
Le burger du Baryton
Le rizzoto (sic) aux Saint Jacques, L’Ouest

3 terrasses que j’aime bien

Le Cap, 6 ruePrésident Herriot, chez l’exquis Gilles Colloredo
Le Baryton vers l’Hôtel de Ville
L’Apostrophe et son mythique patron Jeannot, à Saint-Paul

Faire défiler vers le haut