Comparini vote blanc et se met en danger

En refusant de rallier Sarkozy, comme la majorité de ses collègues parlementaires centristes, elle sait que l'UMP investira très certainement un candidat contre elle aux législatives de juin prochain. Il s'agira certainement de Michel Havard, le secrétaire général de l'UMP du Rhône. Anne-Marie Comparini prend ainsi un sacré risque : les scores respectifs de Nicolas Sarkozy et François Bayrou dans la 1ère circonscription lui laissent peu d'espoir de conserver son siège à l'Assemblée Nationale. D'autant qu'elle devra aussi faire face à un candidat de gauche, Thierry Braillard (PRG-PS). "Si on ne prend pas de risque, c'est que notre volonté de changer ce système n'était pas très forte" confiait-elle la semaine dernière à Lyon Capitale, avant d'ajouter, un brin désabusée : "Même ceux qui annoncent qu'ils voteront Sarkozy auront des candidats de droite contre eux... J'en fais le pari ! Alors..."

Le communiqué d'Anne-Marie Comparini, députée UDF de Lyonlien
"Anne-Marie COMPARINI a estimé que le débat d'hier soir, donnait l'impression de prises de paroles parallèles avec beaucoup de promesses qui vont aggraver l'endettement et avec deux candidats qui lui sont apparus comme l'émanation de blocs antagonistes sur la vision qui anime leurs programmes.
Dans ces conditions d'affrontement, l'émergence de l'UDF comme troisième force politique, libre de toute considération partisane, est plus que jamais à ses yeux nécessaire pour mener les réformes dont notre Pays a un urgent besoin, car c'est par des efforts équitables et partagés par tous qu'il y parviendra.
Dans ce contexte, elle a indiqué qu'elle ne donnerait pas de consignes de vote car les lyonnais sont libres de leur choix c'est d'ailleurs tout l'esprit de la relation que François Bayrou a créée avec eux au cours de la campagne présidentielle.
A titre personnel, elle votera blanc un vote qui signifie que ce n'est pas dans l'opposition systématique mais dans le rassemblement, prôné par l'UDF, que la France sera remise d'aplomb."

à lire également
Maisons des Potes Hôtel de Ville Lyon
Rassemblement contre le racisme devant l'Hôtel de Ville, débat au centre socioculturel du Point du jour et exposition de l'association Cimade pour le soutien aux migrants, réfugiés et demandeurs d'asile : les "marcheurs" de l'association La Maison des potes font étape à Lyon ce lundi dans le cadre de leur tour de France de l'Egalité. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut