Collomb : "cela me conforte dans mon diagnostic"

Sur son blog, sa première réaction est titrée 'une défaite prévisible'. Il estime que les résultats 'confirment' ce qu'il a 'répété pendant des mois'. Et appelle à une 'clarification de la ligne politique' de son parti. Joint au téléphone par Lyon Capitale, il ajoute : 'Voilà des mois et des mois que je dis que le PS va droit dans le mur en raison de sa non-ligne politique qui n'est qu'une critique systématique du gouvernement ; en raison d'un discours qui hésite entre modernisme et archaïsme et qui est donc inaudible pour les électeurs. (...) Ce que montre ces élections, c'est qu'on ne gagnera qu'avec toute la gauche, mais aussi avec le Modem. Cela me conforte dans mon diagnostic'.

La réaction de Gérard Collomb sur son blog :

Une défaite prévisible !

'Les résultats obtenus par le PS confirment, hélas, ce que j'ai répété pendant des mois. Ni le discours du PS, tentant, à chaque instant, de concilier des lignes politiques contradictoires, ni la méthode bureaucratique retenue pour choisir nos candidats ne pouvaient nous conduire à la victoire. Il est temps que le parti socialiste se ressaisisse ! Cela passe par la clarification de la ligne politique qui doit présenter le PS comme un parti de gouvernement capable de porter une alternative progressiste crédible plutôt que de se contenter d'une critique systématique. Cela passe aussi par un changement dans la méthode de gouvernance du PS. Le Parti de l'appareil a échoué. Celui des militants et des élus, de celles et ceux qui ont montré, au niveau de leurs villes, de leurs départements, de leurs régions leur capacité à remporter des victoires, doit aujourd'hui faire entendre sa voix. Le changement est urgent ! Je n'entends pas accabler la direction ! Je dis seulement à Martine Aubry que nous devons très vite changer de cap !'

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut