Le faux chantier de la place Gabriel Péri
Place Gabriel-Péri Lyon 7 DR

Roms de la Guillotière : l’UMP veut une solution humaine

Il n’y a pas que dans la majorité socialiste que l’installation d’un faux chantier crée un malaise. Saïdi-Ali Chellali, conseiller UMP du 7e, demande à la maire d’arrondissement de régler humainement le problème des Roms avant de réaménager la place.

Le marché à la sauvette de la place Gabriel-Péri est l'objet de passes d'armes régulières en conseil d'arrondissement dans le 7e. Cet été, la municipalité a expérimenté un faux chantier pour restreindre l'espace public, espérant ainsi déloger les Roms de la place. Une solution que n'assume pas une partie de la majorité socialiste et que même l'opposition, à front renversé sur cette question, juge choquante.

Saïdi-Ali Chellali, conseiller d'arrondissement UMP du 7e, en viendrait presque à se poser en défenseur des Roms de la place Gabriel-Péri : "Réaménager la place n'aura aucun effet si nous ne réglons pas d'abord la question humaine des Roms au préalable. Il faut scolariser les enfants, trouver un logement aux parents. On parle quand même de prostitution de mineures et de vente à la sauvette."

“De l’enfumage”

Pour l'élu d'arrondissement, le faux chantier n'a en rien permis d'améliorer la situation place Gabriel-Péri : "C'est un enfumage de plus. S'ils mettent des pots de fleurs, les gens squatteront toujours sur la place. Il faut élaborer un projet en collaboration avec les commerçants, les habitants qui en ont marre."

1 commentaire
  1. Sophie_Lyon - 29 août 2014

    Très drôle l'UMP qui demande des solutions humaines....

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut