Poncet cherche des conflits d’intérêts à Bret

L’Autre Campagne pose son regard sur Villeurbanne pour cette dernière semaine de campagne avant le premier tour. À six jours du scrutin, nous recevons ce lundi Stéphane Poncet, candidat FN. Il s’explique sur des caricatures douteuses qu’il a publiées ces dernières années et porte des accusations de conflits d’intérêts concernant Jean-Paul Bret, le maire PS de la commune.

Tête de liste du FN à Villeurbanne, Stéphane Poncet avait déjà fait parler de lui pour des caricatures provocantes. Ainsi, en 2012, il comparait les musulmans à des occupants ou stigmatisait les Roms en voleurs. Des dessins qu'il assume sans être toutefois très précis : "Dans certains quartiers de Villeurbanne, il y a une présence oppressante des imams. Des gens occupent des quartiers, tissent leurs toiles en imposant leurs mœurs. Aux Buers, la mosquée influe sur tout le quartier. Les barbus mettent la pression pour imposer leur loi."

Dans le même état d'esprit, il propose, en tant que candidat aux municipales, d'instaurer l'interdiction des horaires séparés pour les femmes dans les piscines publiques ainsi que la natation en burqa. "C'est un trait d'humour", nous répond-il, tout en reconnaissant que les faits en question n'existent pas. "Je n'ai pas de problèmes avec l'islam", plaide-t-il pourtant.

Stéphane Poncet dénonce les conflits d'intérêts de Jean-Paul Bret, le maire sortant. "Sa compagne a une agence immobilière, une agence de communication qui gère la campagne électorale de Jean-Paul Bret. On ne peut pas donner des leçons de morale dans cette situation", attaque Stéphane Poncet.

En vidéo ci-dessous, l’intégralité de notre entretien avec Stéphane Poncet.

Mardi 18 mars, L’Autre Campagne recevra Jean-Wilfried Martin, candidat UMP à Villeurbanne.

L’Autre Campagne, l’émission politique de Lyon Capitale consacrée aux municipales dans le Grand Lyon, à suivre sur Lyoncapitale.fr chaque jour à 14h, jusqu’au 21 mars.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut