Center Parcs Roybon
© PHILIPPE DESMAZES / AFP

Center Parcs de Roybon : décision repoussée à décembre

La cour administrative d’appel de Lyon a repoussé à Décembre sa décision concernant trois arrêtés préfectoraux autorisant les travaux du Center Parcs de Roybon, dans l’Isère. Les travaux sont à l’arrêt depuis l’automne 2014 et l’occupation de la forêt de Chambaran, où devait être construit le centre de vacances, par des militants écologistes.

C’est un retour à la case départ pour les partisans et opposants au Center Parcs de Roybon. Une décision était attendue ce mardi 22 novembre, mais la cour administrative d’appel de Lyon en a décidé autrement en convoquant une nouvelle audience. Les deux parties peuvent apporter de nouvelles pièces au dossier qui sera arbitré à une date encore inconnue du mois de Décembre

Les magistrats lyonnais étaient appelés à se prononcer sur la mise en suspens d’arrêtés préfectoraux autorisant la construction du centre de vacances par le tribunal administratif de Grenoble, à l’été 2015. Cette première victoire des écologistes avait mis en avant les insuffisances de compensation de la part de Pierre & Vacances, la société à l’origine du projet immobilier, pour les écosystèmes détruits. La société avait fait appel de la décision et le dossier avait été transféré à la cour administrative d’appel de Lyon.

“Le Notre-Dame-des-Landes d’Isère”

Occupation continue de la Zone À Défendre (la zone menacée par le chantier), manifestations d’opposants et de partisans du projet, recours judiciaires, le conflit autour du Center Parcs de Roybon fait écho à de nombreux autres mouvements de contestation à travers le pays. L’environnement est devenu un des principaux sujets de mobilisation militante et citoyenne ces dernières années.

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et l’annulation du projet initial du barrage de Sivens (Tarn) en sont deux exemples emblématiques. Mais dans la région, de nombreuses causes ont mobilisé une partie de la population. Le nouveau stade de Lyon, avait engendré de fortes oppositions notamment pour défendre un des derniers agriculteurs de Lyon, en vain, le Parc Olympique Lyonnais a ouvert le 9 janvier 2016. Un peu plus au Sud, les forages d’exploration de gaz de schiste en Drôme-Ardèche avaient réuni des milliers de manifestants en 2011 et entraîné l’abrogation des permis d’exploitation accordés à Total ainsi que l’adoption d’un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste.

Faire défiler vers le haut