Exposition “Le monde en tête, la donation Antoine de Galbert” au musée des Confluences (Lyon)

Lyon : une nouvelle exposition au musée des Confluences

Avec “Le monde en tête, la donation Antoine de Galbert”, la prochaine exposition du musée des Confluences présentera une sélection de 334 coiffes et costumes.

Le musée des Confluences vient de présenter sa prochaine grande exposition intitulée : “Le monde en tête, la donation Antoine de Galbert”. Fondateur de la Maison rouge à Paris, Antoine de Galbert a réuni depuis presque 30 ans plus de 500 coiffes, émerveillé qu’il fût par leur beauté ou l’étrangeté de leurs formes. En 2017, il a choisi de donner au musée des Confluences l’ensemble de sa collection. “L’humanité se couvre la tête. Étonnante, parfois spectaculaire, la coiffe la protège du soleil ou des intempéries. Elle confère à l’individu qui la porte une protection toute symbolique aussi. Couvre-chefs, bonnets de plumes et couronnes peuvent être des emblèmes de pouvoir ou d’identité. Dans bon nombre de sociétés, elles marquent le statut de l’individu : jeune marié, danseur, chamane, guerrier ou monarque”, écrit le musée dans un communiqué. Cette exposition présentera une sélection de 334 coiffes et costumes dont les usages, formes, matériaux et techniques reflètent la diversité des cultures du monde.

La plus vaste salle d’exposition du musée permet d’embrasser d’un seul regard cette grande variété. Dans ce paysage singulier, le visiteur, d’abord attiré par l’esthétique de ces objets, est invité à déambuler de thème en thème - plumes d’Amazonie, coiffes de mariages, symboles de pouvoir, etc. - afin d’en comprendre les usages”, annonce le musée.

 

Passionné, Antoine de Galbert a parcouru les étals et les boutiques, les maisons et les temples, il a interrogé, questionné, recherché. Il a décrit le monde en plus de cinq cents coiffes. Cette démarche est à l’image de celle du musée des Confluences qui s’attache à décrire la complexité du monde à travers la diversité de ces collections”, a déclaré Hélène Lafont-Couturier, la directrice du musée des Confluences. L’exposition débutera le 6 juin prochain et sera ouverte jusqu’au 15 mars 2020.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut