Ça s’est passé à Lyon un 26 juillet : la loi martiale proclamée

De la violente émeute contre l’octroi et la proclamation de la loi martiale par la municipalité en 1790 à la création des universités Lyon 2 (nouvelle) et Lyon 3 en 1973, Lyon Capitale vous rappelle les faits historiques ayant marqué les 26 juillet lyonnais au fil des siècles.

1245 : Aimery se démet de l'archevêché de Lyon, dont est pourvu Philippe de Savoie.

1527 : Arrêt du Parlement confisquant au profit de la Couronne tous les biens du connétable Charles de Bourbon, y compris le Beaujolais et la Dombes.

1594 : Le duc de Nemours s'évade de Pierre Scize.

1787 : Assemblée générale des maîtres gardes de la Fabrique, anciens et en exercice. Décide une souscription publique en faveur des ouvriers sans travail. Le prospectus de lancement est daté du 8 août. Souscription ouverte le 10 septembre.

1790 : Violente émeute contre l'octroi. La municipalité proclame la loi martiale et arbore le drapeau rouge.

1827 : Mort de Jean Raillard, ancien médecin en chef de l'Antiquaille. (Né à Lyon, 1766).

1844 : Loi décidant de la construction de la ligne de chemin de fer de Paris à Lyon (sans exécution).

1863 : Mort de Joseph Soumy, peintre. Oullins. (Né au Puy, le 27 février 1831).

1875 : Mort du baron Jean-Jacques Louis Lombard de Buffières, ancien député, ancien administrateur des Hospices. Inhumé à St Symphorien d'Ozon.

1883 : Mort de Jean Tisseur, secrétaire de la Chambre de commerce, poète, membre de l'Académie. Lyon. (Né à Lyon, le 7 janvier 1814). Inhumé à Ste Foy.

1884 : Inauguration du buste d'Henri Tabareau, oeuvre de Pagny, dans la cour de La Martinière.

1889 : A St Jean, sacre de Mgr Pierre-Paul Servonnet, grand vicaire de Lyon, nommé évêque de Digne.

1901 : Élections cantonales. Renouvellement pour 4 cantons. Elus : Gourd, rallié ; Coste-Labaume, républicains ; Marietton, républicains socialistes ; Robin, radical.

1905 : Inauguration à Couzon, devant la chapelle de l'asile St Léonard, d'un monument au chanoine Pierre Villion. Buste par Millefaud.

1907 : Pose d'une affiche antimilitariste sur les murs de Lyon. Procès des auteurs devant la Cour d'assises (acquittement général, le 30 novembre).

1907 : Bénédiction de la chapelle de l'école Banam (consécration le 28 novembre).

1919 : Le Conseil municipal décide de créer dans la propriété du Vernay (Caluire) un pensionnat municipal de jeunes filles.

1926 : Congrès de l'Association française pour l'avancement des sciences, tenu à Lyon.

1930 : Inauguration du bâtiment de l'Office du Cinéma éducateur, à la Boucle (au bord du Rhône).

1937 : Mort d'Eugène Bussy, agriculteur, ancien sénateur du Rhône (Union républicaine, 1920-1927). Anse. (Né à Anse, le 27 janvier 1860).

1944 : Dans la nuit, bombardement allié à Chasse, Grigny ; point visés : installations ferroviaires. Nombreux morts à Chasse et Ternay.

1973 : Décret supprimant l'université Lyon II et instituant à sa place les universités de Lyon II (nouvelle) et Lyon III.

1975 : Mort de Philibert Mazars, ancien commandant du corps des Sapeurs-Pompiers. Lyon 5e. (Né le 26 février 1891, à Lyon 2e).

1979 : Début de l'installation à Lyon de plusieurs services de "Framatome".

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut