Violée après avoir "chatté" sur Internet

Ils se sont connus sur un site communautaire et se sont enfin rencontrés autour d'un café, le 27 novembre dernier. Mais ensuite, il parvient à la convaincre d'aller dans une chambre d'hôtel, dans le secteur des Frères Lumière. Après une après-midi paisible, sous l'emprise de l'alcool, il devient pressant. Il a été présenté ce mercredi à la justice pour viol.

Tout commence sur un site internet communautaire mektoube.fr, dédié à la communauté maghrébine. Lui est un Lyonnais de 31 ans, comptable. Agée de 27 ans, elle habite chez ses parents à Villefranche-sur-Saône. Ils échangent pendant plusieurs semaines, se montrent par webcam. C'est le 27 novembre dernier qu'ils se décident à se rencontrer enfin, autour d'un café dans le 8e arrondissement.

Il boit 40 cl de whisky

Au cours de la conversation, il parvient à la persuader de se rendre dans un hôtel, le B&B situé dans le secteur des Frères Lumière. Il connaît bien cet établissement, pour y avoir emmené plusieurs conquêtes, dont une maîtresse régulière. Ils arrivent vers 14h30 et passent l'après-midi paisiblement dans la chambre. Ils discutent, apprennent à se connaître, échangent. Mais il boit, un peu trop. "Deux fioles de whisky, soit 40 cl", précise le policier chargé de l'enquête, appartenant à la brigade de protection de la famille.

Il devient alors pressant, elle lui dit alors qu'elle veut rentrer. Sa mère appelle plusieurs fois, elle est inquiète. La jeune femme sort alors de la chambre d'hôtel, mais il la rattrape. Il lui propose de la ramener, en voiture.

Elle se laisse convaincre et retourne dans la chambre. Là, une fois la porte refermée, il devient violent. Il la plaque contre le lit, serre son cou pour la maîtriser. Les médecins constateront ensuite des rougeurs et de petites ecchymoses attestant de cette brutalité. Il lui maintient la tête pour lui imposer un viol. Au final, il quitte l'établissement vers 0h50. Elle va dans un premier temps sortir, errer dans le quartier avant de rentrer dans la chambre. "Elle était paniquée et avait un fort sentiment de honte", raconte l'enquêteur. Elle est retrouvée par les policiers, alertés par la maman. Elle a déposé plainte.

L'homme a été interpellé ce lundi, à 8h35. Confondu notamment par son sperme, laissé sur une serviette. Placé en garde à vue et interrogé par les policiers, il reconnaît les violences. Spontanément il évoque les baisers et les caresses. "Mais il n'avoue le viol que lorsque l'enquêteur lui pose directement la question et estime qu'elle était pour partie consentante", relate l'officier. Il a été présenté au Parquet ce mercredi et mis en examen pour viol. Il encourt jusqu'à vingt ans de réclusion.

à lire également
1 commentaire
  1. Valois - 3 février 2011

    Ignoble !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut