Vie étudiante : Lyon moins cher que la moyenne

Ce n'est pas à Lyon qu'on souffre le plus de sa condition estudiantine. Le coût de la vie s'y élève à 11 852 euros en moyenne par an pour un étudiant, en dessous de la moyenne des villes de province.

L'enquête de l'UNEF comprend cette année pour la première fois une étude comparative de huit grandes villes françaises. Si au niveau national la tendance est à l'augmentation en ce qui concerne le coût de la vie étudiante (+1,6 %), d'importants écarts demeurent, selon que l'on étudie dans la capitale, ou dans les grandes villes de province.

A Lyon, la vie a coûté en moyenne 11 852 euros aux étudiants pour l'année universitaire 2012/2013, contre 16 592 euros en moyenne à Paris. Avec une moyenne des coûts annuels de 11 912 euros, dans les principales villes étudiantes de province, Lyon ne fait même pas partie des plus chères de France.

Loyers corrects, transports chers

Si son coût ne dépasse pas la moyenne provinciale, c'est que Lyon serait, selon les chiffres de l'UNEF, une des huit villes enquêtées où se loger est le moins dispendieux. Un étudiant lyonnais dépense environ 4800 euros par an pour payer son loyer, tandis qu'un Bordelais en verse 4830, un Lillois 5100 et un Montpelliérain 5280... Un Parisien, quant à lui, dépense 7800 euros par an pour avoir un toit au-dessus de sa tête.

Par contre, la réputation de Lyon d'être une ville dans laquelle il est cher de se déplacer est confortée par les chiffres du transport. Si à Toulouse 'enveloppe transports est de 100 euros par an, contre 213 à Marseille, Lyon fait péter le compteur avec 281 euros annuels. Alors qu'étudier représente un investissement annuel de plus en plus élevé, les disparités de budget selon les villes peuvent désormais peser lourd dans la balance pour le choix de l'université.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut