tracé

Vers un tracé commun CFAL-contournement autoroutier Est ?

Les présidents de la Région, du Département et du Grand Lyon ont eu un aparté avec le ministre des Transports, en marge de l'inauguration du nouveau tronçon de l'A89. Selon nos informations, ont notamment été abordés le Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise et le contournement autoroutier, qui pourraient emprunter le même itinéraire.

Samedi dernier, à l'occasion de l'inauguration du tronçon Alibigny-La Tour de Salvagny, messieurs Collomb, Forissier et Queyranne ont balayé avec le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier les grands projets d'infrastructures touchant à la métropole lyonnaise. Le Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL) et le contournement autoroutier de Lyon ont été particulièrement développés.

Au sud ou au nord de Vienne ?

Sous l'intense pression des élus et du préfet de région, le contournement autoroutier a de bonnes chances d'être retenu par la commission Duron qui remet à plat le schéma national des infrastructures de transport et qui rendra son rapport fin mai ou début juin."Je lui ai dit qu'avec l'Anneau des Sciences, nous allons écarter la circulation de Lyon. C'est aussi pour cela qu'il faut faire le contournement autoroutier de Lyon", nous a confié Gérard Collomb ce jeudi. Pour ce faire, le ministre aurait notamment évoqué le prolongement de l'A432 (qui borde St-Exupéry) jusqu'à l''A7, opérant ce grand contournement par l'Est. C'est notamment la proposition du préfet pour remplacer le contournement ouest de Lyon (COL). D'après Jean-Jack Queyranne, le projet du ministre serait de coupler cet ouvrage avec le tracé sud du CFAL qui emprunterait grosso modo le même itinéraire. Or l'hypothèse jusqu'alors retenue fait déboucher les rails au niveau de Sibelin, soit au nord de la Rocade Est (tracé bleu ciel). Or le contournement autoroutier est censé être à l'Est de la 2X2 voies existantes. D'après Michel Forissier, le canal CFAL-contournement autoroutier envisagé passerait au sud de Vienne, vers Condrieu (tracé violet).

L'A45 a aussi été évoquée. "Le projet ne subit pas de coup d'arrêt", souffle le président de la Région, tandis que les président du Grand Lyon et du Département ont fait valoir la difficulté de faire passer un trafic supplémentaire par l'A450 vers la porte sud de Lyon. Ils ont aussi plaidé pour un barreau A89-A6. Et trois jours plus tard, le préfet annonçait effectivement le feu vert de l'Etat pour relancer l'étude publique. Reste que le tracé retenu (vers Limonest) ne contente pas Gérard Collomb qui lui préférait une liaison nord, vers Les Chères et l'A46.

2 commentaires
  1. Jean-Marc Chaffringeon - jeu 24 Jan 13 à 17 h 44

    Il y a dix ans, j'écrivais un article qui s'intitulait: 'quand le piège se refermera sur l'Est lyonnais'. Nous y sommes. Par rapport au COL, le choix est fait de multiplier par deux la distance pour le trafic de transit au droit de Lyon. C'est-à-dire 100% d'augmentation de la pollution qui se déversera sur le bassin lyonnais. Carenco repartira après avoir étouffé les grands-lyonnais, mais n'oublions jamais qu'il est aux ordres...J'ai connu Forissier fervent défenseur du COL mais...

  2. Jean-Marc Chaffringeon - jeu 24 Jan 13 à 17 h 50

    ...c'était avant qu'on lui promette un poste de sénateur. Il préfère trahir ses concitoyens de l'Est lyonnnais et les asphyxier un peu plus. Parce que le trafic de transit, totalement dévié à l'Est de Lyon, restera uniquement sur la Rocade. En effet, qui ira checher ce grand contournement pour faire 20 à 30 km de plus pour arriver au même endroit? J'attends de Collomb qu'il dénonce ce projet. Même s'il en est l'initiateur. C'est un conseil...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut