vénissieux

Vénissieux : des explosifs qui visaient le collège Jules Michelet

Quatre jeunes Vénissians âgés de 13 à 15 ans voulaient s'en prendre violemment au collège Jules Michelet. Trois d'entre eux ont été interpellés ce dimanche à 17h45, dans un parc jouxtant l'établissement situé aux Minguettes, avenue Jean-Moulin. Ils ont été trouvés en possession de trois sacs poubelles contenant respectivement 35 bouteilles vides, 9 bouteilles remplies de boulettes d'aluminium et une bouteille d'acide chlorhydrique. Un mélange destiné à produire un engin explosif. Le 4e jeune a été arrêté ce lundi à 7h40.

Le garçon de treize ans a déclaré qu'il s'agissait de projectiles destinés à être jetés aux pieds des enseignants, ce lundi. Ils avaient prévu d'organiser un blocus pour dénoncer l'exclusion récente de collégiens. Et comptaient lancer leurs explosifs devant l'attroupement alors provoqué. "On a évité une catastrophe", réagit un enquêteur. Les quatre jeunes gens ont été présentés devant le juge des enfants ce mardi. Les policiers cherchent d'éventuels complices.

Interrogé par Lyon Capitale, le Parquet n'a pas souhaité communiquer sur cette affaire.

à lire également
Les enseignants syndiqués du lycée Jacques Brel de Vénissieux critiquent sévèrement l'intervention policière du jeudi 6 décembre, au cours de laquelle un élève a été gravement blessé par un projectile lancé par les forces de l'ordre. Ils pointent une utilisation disproportionnée de la force.
4 commentaires
  1. Yvan, de Lyon - 27 septembre 2011

    Là, on a basculer dans une autre forme de violence !Quatre jeunes âgés de 13 à 15 ans, ont fabriqués des explosifs pour les faire exploser et blesser des enseignants et d'autres élèves, pour se venger d'exclusions ?! Demain, d'autres viendront arroser à la kalachnikov, celui ou celle auteur et donc à leurs yeux 'coupable', d'un mauvais regard ?Non, mais il y a quelques chose qui tourne pas rond, dans la tête de ces jeunes ! C'est quand même pas possible, de mettre en œuvre un attentat, sans en payer les conséquences sur le plan judiciaire et social. Ce quelque soit l'âge des auteurs.J'espère que la lumière sera faite, sur les sources d'informations (humaines ou technique) qui leur on permis de faire cette bombe.Bravo aux policiers, qui ont permis d'éviter une catastrophe.

  2. stivostine69 - 28 septembre 2011

    Ils ont été élevés dans la haine de l'etat français, avec l'aval des biens pensants. Pour eux les professeurs ne sont pas la pour transmettre le savoir, les profs sont des empecheurs de tourner en rond. Ce n'est qu'un debut de la radicalisation de certains, en meme temps cela fait 30ans que nos elites favorisent cela, dans un dessein bien mysterieux ...

  3. Marcus - 28 septembre 2011

    Et va falloir gérer cette génération dans les années à venir... Ca va donner

  4. Sophie_Lyon - 3 octobre 2011

    . Pour eux les professeurs ne sont pas la pour transmettre le savoir, les profs sont des empecheurs de tourner en rondEn même temps, l'exemple du mépris envers les profs, vient d'en haut, n'est ce pas ??

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut