Avocats palais de justice
© Tim Douet

Une fillette s’étouffe avec une Knacki Ball, Herta condamnée

Une très jeune lyonnaise de 3 ans et demi s’étouffait en mangeant une Knacki Balls en 2012. Les parents de la jeune fille, aujourd’hui handicapée, ont attaqué la société Herta. La société a été condamnée par la cour d’appel de Paris.

Les faits remontent au mois de mai 2012. Une fillette de trois ans et demi, résidant à Lyon, s’étouffe en mangeant une Knacki Ball. Mayline reste plusieurs semaines dans le coma, et se réveille enfin, handicapée. Les parents de la fillette décident d’attaquer la marque Herta, qui produit les Knacki Balls, pour "alerter sur la dangerosité des Knacki Balls". Ils obtiennent gain de cause.

C’est le tribunal de grande instance de Paris qui a reconnu en 2016, "la société Herta entièrement responsable des conséquences préjudiciables de l’accident de Mayline Tran." Condamnée, la société Herta devait verser 150 000 euros à la famille en dédommagement. Le jugement a été confirmé par la cour d’appel de Paris ce 15 mai, et la somme due à la famille sera réexaminée le 9 octobre.

Herta reconnaît son erreur

Arnaud de Belloy, le patron de Herta assure dans les colonnes du Parisien qu’ils "n’iront pas en cassation."  La cour d’appel de Paris assure aussi dans son jugement que l’étiquetage ne faisait pas assez part des risques de suffocation et d’asphyxie. Consciente, la société Herta assure tenir compte de ce manquement, et promet d’"améliorer l’étiquetage" pour "dramatiser l’avertissement". "Nous compatissons vis-à-vis de la famille", indique Arnaud de Belloy.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut