Tête d'Or : pourquoi est-il interdit de se baigner dans le lac ?

On peut s'y promener, observer les animaux, pique-niquer, s'y balader à vélo...mais on ne peut pas s'y baigner ! De nombreux Lyonnais et visiteurs se posent régulièrement la question lors de leurs visites du célèbre parc lyonnais : pourquoi est-il interdit de se baigner dans le lac de la Tête d'or ?

Ses abords sont toujours bondés de monde. En semaine ou durant les week-ends, nombreux sont ceux qui se posent près du lac de la Tête d'or, à la recherche d'un peu de fraîcheur. Mais, attention, il est interdit d'aller piquer une tête dans les eaux du parc.

Du fond de ses 17 hectares liquides, le lac de la Tête d'Or n 'avait, à sa création dès 1855, qu'une vocation ornementale. Aménagé en même temps que le parc sous l'impulsion du préfet Vaïsse, il est alimenté par les eaux du Rhône. 3000 ouvriers, souvent des Canuts au chômage, ont été chargés de monter les digues et creuser le lac (lire aussi : 5 choses que vous ignorez peut-être sur le parc de la Tête d'Or). Le lac n'a ainsi jamais été adapté pour la baignade, interdite depuis 2001 par arrêté municipal. "Les berges ne sont pas aménagées pour la baignade et il n'y a pas de surveillance prévue pour cela. S'y baigner est donc dangereux et interdit. Seuls les barques et les pédalos sont autorisés sur le lac", affirme le service communication de la Ville.

Hormis l'absence d'aménagement et de surveillance, les eaux du lac ne présentent, quant à elles, pas de danger particulier sur la santé des baigneurs. Sera-t-il aménagé pour la baignade à l'avenir ? Pour l'instant, ce n'est pas prévu. En attendant, pour les têtes dures qui braveraient l'interdiction, la tasse risque d'être salée : 38 euros d'amende et 22 euros de frais de dossier et en prime le danger de ne pas être sauvé si les choses tournent mal. Se rafraîchir oui, mais pas à n'importe quel prix.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut