En Chartreuse ©A. Gelin

Stations de ski : une saison blanche à 1,4 milliard d'euros en Isère

Alors que les stations de ski italiennes ont bon espoir d'ouvrir le 15 février, les vacances scolaires se déroulent en France sans remontées mécaniques. L'impact sur  le tourisme isérois est terrible.

Depuis le début de la crise jusqu'à aujourd'hui, de mars 2020 à avril 2021, l'estimation des pertes de chiffre d'affaires sur le tourisme isérois résultant de la fermeture des remontées mécaniques des 22 stations de ski sont estimées à 1,4 milliard d'euros - dont 800 millions d'euros pour la seule saison d'hiver (décembre à avril).

"En six mois (de mars à septembre 2020), 10 % de perte d'emplois touristiques sont à déplorer (soit - 1800 emplois) et cela n'englobe pas les pertes d'emplois de la saison d'hiver, liée à la fermeture imposée des remontées mécaniques et à ses conséquences, ce qui laisse présager une situation dramatique" explique Chantal Carlioz, vice-présidente du département de l'Isère chargée du tourisme de la montagne et des stations.

L'impact de la crise dépassant largement le cadre purement touristique et le périmètre des seules stations, les sous-traitants des stations de ski sont eux aussi impactés de plein fouet. Or, parmi les 59 industriels isérois de ce secteur économique, la plupart sont des leaders mondiaux.

D'après une enquête Cluster Montagne rapportée par l'élue iséroise, la moitié de ces entreprises ont enregistré une perte de plus de 30 % de chiffre d'affaires en 2020 et s'attendent à -50 % en 2021.

Facture entre 4 et 5,8 milliards d'euros en Savoie et Haute-Savoie

En Savoie et Haute-Savoie (112 stations), la perte de chiffre d’affaires était estimée à 2 milliards d'euros fin janvier. Les professionnels évaluent une perte de recettes touristiques au-delà des 4 milliards d’euros à échéance de la fin des vacances de février. Selon certains, elle pourrait être portée jusqu’à 5,8 milliards d’euros en cas de restrictions postérieures.

Lire : Stations de ski : une saison blanche à 4 milliards d'euros en Savoie et en Haute-Savoie

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut