Gare SNCF TER Lyon TGV

Railcoop : Laurent Wauquiez à Montluçon pour la présentation du projet de ligne Montluçon-Lyon

Laurent Wauquiez était présent à la gare de Montluçon ce samedi pour la présentation du projet de réouverture de la ligne depuis Lyon proposée par la coopérative Railcoop.

Dans un communiqué, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce son soutien à la coopérative Railcoop (né de l'ouverture à la concurrence du secteur ferroviaire français, imposée par l'Union européenne), pour la réouverture de lignes dont celle qui relie la ville de Lyon et de Montluçon. "Ce projet est plus que symbolique puisque, depuis des années, on ferme des lignes dans notre pays. Et principalement dans les territoires qui en ont le plus besoin", déclare Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagné ce samedi de Martine Guibert, Vice-présidente de la Région déléguée aux Transports, pour la présentation du projet à la gare de Montluçon.

Une ligne abandonnée depuis 2014

L'objectif à plus ou moins long terme est de désenclaver des territoires délaissés par le réseau ferroviaire. La ligne Montluçon-Lyon avait disparu depuis 2014 faute de rentabilité. "Une étude de marché a démontré qu’elle pourrait capter près de 700 000 voyageurs par an", explique la Région. "Railcoop vise d’ici à 2022, deux allers-retours chaque jour, avec, à terme, jusqu’à quatre allers-retours par jour." Le trajet durera 30 minutes avec un billet à 38 euros. "Cette ligne desservira, en Auvergne-Rhône-Alpes, les gares de Lyon, Roanne, Saint-Germain-des-Fossés, Gannat et Montluçon".

Pour l'heure, Railcoop apporte les garanties nécessaires à la réalisation de cette réouverture. "Le seuil requis pour le dépôt de demande de licence ferroviaire voyageurs soit 1,5 million d'euros [...] une assurance responsabilité civile à hauteur de 45 millions d'euros par an et par sinistre. Railcoop travaille également à l'obtention de son certificat de sécurité et a engagé les concertations préalables avec l’Établissement Public de Sécurité Ferroviaire".

 La prochaine étape est de trouver des rames de train

La Région s'engage à aider la coopérative en intervenant auprès de la SNCF "afin de permettre la cession de 9 rames X72500 en fin de vie à Railcoop, à un prix très compétitif. Ces rames auront besoin d’être rénovées, et pourront l’être grâce au travail des ACC (Ateliers de Construction du Centre), à Clermont-Ferrand". Cette situation est possible car le projet ne concurrence pas la SNCF.

"L'objectif étant de lancer une première ligne de fret à la fin 2021, puis la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022" espère la Région. Laurent Wauquiez évoque quant à lui le besoin de financements : "désormais, pour nous et pour Railcoop, la prochaine étape est d’obtenir un véritable soutien financier de la Métropole de Lyon, qui est actuellement loin d’être à la hauteur de l’enjeu."

 

 

 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut