Photo d’illustration © DR

Près de Lyon : Un abattoir clandestin découvert à Saint-Genis-Laval

C’est à Saint-Genis-Laval, dans le Sud-Ouest de Lyon qu’un habitant utilisait un garage comme abattoir pour les animaux.

Le Progrès rapporte la terrible découverte des gendarmes, vendredi matin, dans un garage, chemin de Pressin, à Saint Genis-Laval. Plusieurs carcasses d’animaux (six moutons),  jonchaient le sol ou étaient pendues à une échelle. D’autres animaux vivants, cinq agneaux et un bélier attendaient de se faire tuer. Ces derniers ont été conduits à la SPA de Brignais.

Une enquête en cours

L’auteur de ces méfaits a avoué être à l’origine de ces abattages clandestins sans pour le moment être arrêté. Une enquête a été ouverte et devra rendre les conclusions de cette affaire. L’homme risque jusqu’à six mois d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende selon ce qui lui sera reproché.  Pour la détention d’animaux vivants, il faut par exemple être déclaré comme éleveurs, quant à l'abattage des bêtes, il est interdit de le faire ailleurs que dans un abattoir agrée.

Vendredi, des dizaines de moutons ont été retrouvés morts dans le Rhône, flottant à la surface. Le tout, pendant l’Aïd Al-Adha.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut